© istock

C'est une épidémie: le numéro 2 d'UNICEF doit aussi démissionner pour "comportement inapproprié"

22 février 2018

Le mauvais comportement envers les femmes s'étant bien au-delà du monde du cinéma. Il est partout, même au sein des organisations humanitaires. Après Oxfam, c'est au tour d'UNICEF d'être au centre de la polémique. Un de ses directeurs exécutifs a remis sa démission pour des SMS et des commentaires limites contre trois femmes. 

Il ne faut pas généraliser, mais ça commence à faire beaucoup. Comme partout ailleurs dans la société, des hommes sont pointés du doigt pour leur mauvais comportement envers la gent féminine. Le secteur humanitaire est loin d'être épargné, avec parfois des accusations très graves comme le recours à des prostituées mineures, l'abus de pouvoir envers des bénéficiaires ou encore des viols à Haïti, au Tchad ou encore au Sud-Soudan.

Si Oxfam tente de reprendre les choses en main pour redorer son blason et faire repartir les dons à la hausse, on ne peut pas en dire autant de l'UNICEF. Justin Forsyth, le numéro 2 de cette Organisation des Nations unies, est visé par des accusations. Il vient de remettre sa démission, rapporte le Guardian.

Trois femmes

"Des erreurs", selon lui. "Un comportement inapproprié" pour les autres. Il envoyait apparemment des SMS douteux et ne se privait pas pour lâcher quelques commentaires à plusieurs collaboratrices. Les faits se seraient passés entre 2011 et 2015, lorsqu’il dirigeait l'antenne Save The Children.

Depuis deux ans, il était le directeur exécutif d'UNICEF. Les faits l'ont visiblement rattrapé. Elles sont en tout trois femmes à avoir accusé le désormais ex-numéro 2 de l'organisation qui vient en aide aux enfants. L'homme leur aurait toutefois déjà adressé ses excuses. Mais la pression actuelle est telle qu'il n'avait pas de choix de démissionner, pour "protéger deux organisations que je chéris tant".

N'oublions pas que le travail d'Oxfam et d'UNICEF reste toutefois primordial et ne doit pas affecter notre générosité. Haïti a d'ailleurs annoncé la suspension des activités d'Oxfam pour une période de deux mois, ce qui n'est certainement pas une bonne nouvelle.

Déjà lu?

Déjà lu?