© youtube

En plein débat télévisé, un député français cite... Orelsan

8 mars 2018

Il n'y a pas que les ados qui citent Orelsan lors d'un oral. Mercredi, lors d'un débat télévisé retransmis sur les chaînes françaises LCI et RTL, le député socialiste Emmanuel Maurel a lâché la fameuse punchline du rappeur: "Simple, Basique".

Mercredi soir sur LCI et RTL: un gros débat est organisé entre les socialistes français pour savoir qui va prendre la tête du PS. Quatre députés - mâles - s'écharpent à coup de chiffres, de pouvoir d'achat et de grandes promesses pour savoir qui va remplacer Jean-Christophe Cambadélis au poste de Premier secrétaire du PS français.

Au milieu de ces harangues fleuries, Emmanuel Maurel cite... Orelsan. "Moi, je vais être simple, basique, dans socialisme, il y a social", envoie le député socialiste, reprenant le gimmick du morceau Basique. Avec cette citation, Maurel - renommé Maurelsan sur les réseaux sociaux - pointait l'absence d'intérêt du Parti socialiste français pour une question importante: le pouvoir d'achat.

"Maurelsan"

Emmanuel Maurel n'est pas le premier homme politique à citer un rappeur. Le député de la France Insoumise Alexis Corbière avait déjà utilisé les punchlines d'Orelsan pour souligner son enthousiasme.

En février, les avocats de la ville française du Havre avaient parodié le clip Basique pour dénoncer la réforme de la carte judiciaire. "Les avocats du Havre se mobilisent! C’est simple, basique!"

Rappelons que dans son morceau, Orelsan tape sur le Front National: "les mecs du FN ont la même tête que les méchants dans les films". Citer Orelsan, est-ce simplement une façon de toucher l'électorat jeune, un moyen de faire le buzz ou un easter egg politique pour rappeler son opposition au parti nationaliste français? Quoi qu'il en soit, on attend la même chose en Belgique. Verra-t-on un jour l'un de nos députés lâcher du Damso ou du Caballero & JeanJass en plein débat?

Déjà lu?

Déjà lu?