© epa

Netflix plus fort que jamais? Le géant du stream pèse maintenant plus que McDonald's ou General Motors

8 mars 2018

Sur les marchés boursiers, Netflix est en pleine forme. Le géant de la VOD, dispo sur la quasi totalité de la planète, a enregistré plus de 8 millions de nouveaux utilisateurs en janvier 2018. Un nouvel arrivage qui s'est ressenti à Wall Street: sa valeur boursière a bondi de 42% et l'entreprise vaut maintenant 140 milliards de dollars.

Netflix est partout. Dans le monde entier, seuls quatre pays n'ont pas accueilli le service de vidéo à la demande (VOD) américain: la Chine, la Corée du Nord, la Syrie et la Crimée (qui appartient officiellement à la Russie). Sinon, le reste de la planète a accès au catalogue de la firme californienne de Los Gatos.

Et ça se ressent au niveau de sa santé financière. Le groupe a enregistré 8,34 millions de nouveaux utilisateurs au premier quart de 2018. Un chiffre qui n'est passé inaperçu aux yeux des marchés boursiers. L'action de Netflix est montée en flèche ces 5 derniers jours (280 à 319 dollars l'action) et sa capitalisation boursière a atteint les 140 milliards de dollars. En décembre 2017, Netflix ne valait que... 81 milliards de dollars. Sa valeur boursière a donc explosé de 42%.

Mieux que McDo

Pour avoir un ordre de comparaison: la valeur boursière de Netflix est plus grande que celle de McDonald's, CBS, General Motors ou Ford. Oui, plus gros que des firmes vieilles de plus de cinquante ans, qui pèsent sérieusement dans l'industrie, mais sont un peu devenues de vieux dinosaures.

L'entreprise de VOD fondée en 1997 a connu un succès retentissant qui fait trembler les autres diffuseurs culturels. Après 20 ans, elle est plus forte que le conglomérat multinational du divertissement Time Warner et s'approche dangereusement de Disney et Comcast. En termes de capitalisation boursière, ces deux géants des médias valent successivement 156,82 milliards et 168,46 milliards de dollars. Toujours plus que les 140 milliards de Netflix... mais pour combien de temps encore?

Un détail, toutefois, pourrait égratigner cette santé: Disney doit normalement quitter Netflix en 2019, emportant avec lui tout son catalogue Marvel, Lucasfilm et Disney pour l'ajouter à son propre service de streaming. Mais vu la quantité de séries qu'offre le service californien, il y a fort à parier que les 118 millions d'utilisateurs sauront s'en remettre.

Déjà lu?

Déjà lu?