© Capture d'écran @YouTube

Parfaitement léché, le clip féministe sur "Les Passantes" de Charlotte Abramow donne un souffle nouveau à Brassens

8 mars 2018

Pour cette journée consacrée aux femmes, Charlottes Abramow, la photographe belge qui a notamment réalisé les clips d'Angèle, a aussi voulu marquer le coup. Elle vient de sortir une vidéo féministe qui illustre pour la première fois le morceau de Georges Brassens, Les Passantes. Un bel hommage fait aux femmes et surtout une belle réussite visuellement parlant.

En cette journée du 8 mars, chacun célèbre la femme à sa manière. Charlotte Abramow, la photographe et réalisatrice des clips d'Angèle, a décidé de rendre hommage aux femmes en réalisant un clip qui leur est consacré. Et pour ce faire, elle a choisi la chanson de Georges Brassens, Les Passantes.

Dans cette vidéo hyper léchée, elle présente différentes femmes, de par leurs origines, leurs métiers ou encore, leurs âges, d'anonymes à des personnages plus connus. Elle a d'ailleurs sélectionné les visages de son clip en faisant un appel à candidature via Facebook et Instagram. On y voit le portrait de ces femmes qui s'enchaînent d'une manière poétique et engagée, et qui nous donne une représentation décalée de la place des femmes dans la société actuelle. Histoire d'être bien dans le coup pour la journée de la femme!

Des vulves symboliques

En faisant revivre cette vieille chanson oubliée de Brassens, elle lui donne un nouveau souffle et célèbre en un seul clip, toutes les femmes, quelque soit leur taille ou leur couleur de peau, mais aussi ce qui les représentent. Ainsi, le clip commence symboliquement par une série de vulves dépeintes dans la nourriture, dans des draps froissés, avec des épluchures de carottes... et la vidéo finit par représenter la femme sous tous ses aspects: sa peau d'orange, ses règles, son poids ou encore ses rides, ses bourrelets et ses vergetures. Mais surtout, elle associe ce qu'on pourrait d'abord voir comme des défauts à de belles choses de la nature, les paysages.

Un univers visuel bien à elle

Comme pour les clips d'Angèle, ici, on retrouve encore une fois bel et bien l'univers visuel pop de la jeune femme. Dans ce clip, on y croise des visages connus, notamment ceux d'Angèle, Claire Laffut, Marion Séclin ou encore Alice Pfeiffer. Des personnalités bien marquées mais pas que, puisqu'on y voit aussi de parfaites inconnues. Et c'est là où elle réussit à nous faire passer son message: celui de se dire, que peu importe la femme que l'on est et d'où on vient, il faut réussir à s'accepter telle que l'on est.

Si tu ne l'as pas encore vu, voilà le petit bijou:

Déjà lu?

Déjà lu?