Le chasseur russe MiG-31

La Russie a testé un nouveau missile ultra rapide qui peut traverser la Belgique en 2 minutes

12 mars 2018

Vladimir Poutine a présenté son nouveau missile dimanche en le qualifiant "d'arme invincible".  Il faut dire que le nouveau bébé du président russe a des mensurations impressionnantes: le missile hypersonique Kinjal lancé depuis un avion de chasse peut dépasser les 10.000 km/h.

Régulièrement, la Russie se glorifie d'avoir testé un nouveau missile qui fout les boules. Entre des monstres phalliques d'une trentaine de mètres et des bombes hypersoniques, les démonstrations de force du président russe sont chaque fois plus impressionnantes, pour ne pas dire inquiétantes.

Dernier en date? Le Kinjal, présenté dimanche par le ministère de la Défense russe. Tiré samedi depuis un chasseur russe MiG-31, le missile hypersonique Kinjal (Poignard en russe) a atteint sa cible après un vol concluant, a annoncé le ministère dans une vidéo du tir postée sur YouTube (voir ci-contre).

Belgique en 2 minutes

Comme le précise le média du Kremlin Sputnik News, la portée de ce missile est de 2.000 kilomètres (environ Bruxelles-Lisbonne). Et selon La Tribune, la vitesse de ce missile hypersonique peut dépasser les... 10.000 km/h. Approximativement, la Belgique fait 300 kilomètres de long. À cette vitesse, le missile traverserait donc le pays en... deux minutes. Et se taperait Bruxelles-Lisbonne en 12 minutes.

Le lancement de ce missile coïncide avec l'approche des élections présidentielles: le 18 mars, Vladimir Poutine est quasiment certain d'être réélu. Le 1er mars, le président russe (à nouveau) en poste depuis 2012, a décrit la nouvelle puissance de feu de la Russie avec des mots comme "invincibles" et "portée illimitée". Il a également intimé les Occidentaux à être attentifs à la force de frappe russe tout en précisant qu'il "ne menaçait personne". Ce dernier point est toujours bon à savoir.

Déjà lu?

Déjà lu?