© EPA

Lavé de tout soupçon? En tout cas, aucune preuve de collusion n'a été trouvée entre l'élection de Trump et les Russes

13 mars 2018

Bonne nouvelle pour l'administration de Trump: après 14 mois d'enquête, les Républicains de la Commission du Renseignement de la Chambre des représentants n'ont trouvé aucune preuve d'une possible collusion entre l'élection de Donald Trump et les Russes lors de la campagne présidentielle américaine de 2016. Des conclusions annoncées ce lundi soir et qui viennent pourtant contredire le rapport de 2017 des services de renseignements américains.

Il n'y aurait eu aucun lien entre l'élection du président Donald Trump et les Russes, selon les principales conclusions de l'enquête sur la campagne présidentielle américaine. Ce dernier rapport vient contredire celui des services de renseignements américains de 2017 qui déclaraient que Vladimir Poutine avait aidé Donald Trump à remporter les élections face à Hillary Clinton. Mais la commission du Renseignement de la Chambre des représentants, dominée par la majorité républicaine, vient de mettre fin à ces soupçons en déclarant lundi soir dans un communiqué "n'avoir trouvé aucune preuve de collusion, de coordination ou de complot entre la campagne Trump et les Russes".

Pas de preuves

"Nous avons peut-être trouvé des réunions et contacts inappropriées, des jugements inappropriés à certaines réunions", affirme Mike Conaway, républicain du Texas à la Chambre des représentants des États-Unis, mais selon lui "seul Tom Clancy pourrait utiliser cette série de contacts, de réunions, peu importe et en faire une sorte de thriller d'espionnage". Autrement dit, rien de suffisant qui ne justifie une possible collusion entre Trump et les Russes.

Conduite partisane

Cependant, pour les démocrates, il y a bel et bien eu collusion mais ils dénoncent la conduite partisane de cette enquête parlementaire, qui aurait été faite, dans le seul but, selon eux, de protéger le président républicain. Ils devraient donc rapidement venir contredire ce rapport.

Trump aux anges

Dans l'histoire, il y en a un qui jubile depuis cette annonce. Il s'agit bien évidemment de Trump. Dans un tweet écrit entièrement en majuscule, le président américain a rapidement réagit: "La commission du Renseignement de la Chambre n'a, après une longue enquête approfondie de 14 mois, trouvé aucune preuve de collusion ou de coordination entre la campagne Trump et la Russie pour influencer l'élection présidentielle 2016".

Mais pour Nancy Pelosi, cheffe de la minorité démocrate de la Chambre, il y a eu un véritable "manque de leadership et d'intégrité" dans cette enquête par les républicains de la commission du Renseignement, tweetait-elle.

Toutefois, le rapport publié par la commission ne sera pas le dernier, puisqu'elle devra d'abord soumettre le rapport à une procédure de déclassification afin de le rendre public.

Aussi, ce n'est pas la seule à avoir enquêté. La commission du Renseignement du Sénat finalise également la sienne et ici, la majorité et la minorité devront se mettre d'accord pour publier un rapport commun.

Déjà lu?

Déjà lu?