© getty

Les élections au Mexique arrivent dans quelques mois mais 30 candidats ont déjà été tués

13 mars 2018

Le 1er juillet, les Mexicains vont élire un nouveau président et voter pour leurs représentants au parlement national, au sénat et aux parlements régionaux. Plusieurs postes de gouverneur et de maire sont également en jeu, y compris celui de Mexico. Et c'est apparemment assez pour tuer. Plus de 30 candidats ont été assassinés.

C'est surtout au niveau local que les organisations criminelles tentent de maîtriser la politique et d'éliminer les candidats qui ne se plient pas à leurs demandes. A l'approche des élections mexicaines, des dizaines de candidats ont été assassinés, selon le ministre mexicain de l'Intérieur Alfonso Navarette: "Nous comptons déjà une trentaine de meurtres de personnes qui voulaient se présenter aux élections".

Selon Navarette, les bourgmestres candidats et les personnes figurant sur les listes des parlements régionaux sont les premières victimes de ce type de violence. L'une des régions les plus touchées est l'État de Guerrero, au sud-ouest du Mexique.

Au Mexique, 29 000 personnes ont été tuées l'an dernier. Le pays a le taux de meurtres le plus élevé au monde depuis des décennies. Une grande partie de la violence a un rapport avec la drogue.

Déjà lu?

Déjà lu?