© Google Maps

Nouveau scandale en terres wallonnes? La gestion des Lacs de l'Eau d'Heure est dans le viseur des Finances

14 mars 2018

Rémunération suspectes, candidatures non expliquées, frais non justifiées... Un gros rapport de l'Inspection des Finances met à jour une gestion plus que douteuse de l'ASBL en charge des Lacs de l'Eau d'Heure.

Le ministre wallon du Tourisme René Collin (cdH), déjà bien embourbé actuellement dans l'histoire de Veviba, va devoir maintenant aussi se pencher sur la gestion de l'ASBL des Lacs de l’Eau d’Heure. Un rapport très critique de l'Inspection des Finances concernant les dysfonctionnements de l'organisation risque de lui donner de jolis maux de tête.

Comme le rapportait Sudpresse mardi, les inspecteurs ont notamment relevé des "irrégularités majeures" dans les marchés publics et une "absence de règles de délégation claires" ayant entraîné "les conditions d'une utilisation potentiellement abusive des cartes de crédit" de l'association. Il est également question de plusieurs factures acquittées par l'ASBL dont le montant se chiffrerait en dizaines de milliers d'euros.

CA d'urgence

Lionel Bonjean (MR) a hérité de la gestion de cette ASBL en février après que François Devillers (PS) a été relevé de ses fonctions. Le nouveau directeur a été sommé par le ministre wallon du Tourisme de convoquer un conseil d'administration en urgence. Celui-ci aura lieu ce mercredi à 9h00, explique Sudpresse.

Le parquet de Charleroi aurait ouvert une information judiciaire, ajoute le quotidien qui décrit des frais de bouche aux montants parfois très élevés, des appels à candidatures sans traces de justificatifs et des jurys d'examens sans procès verbaux. Bref, on risque pas mal d'entendre parler des cinq lacs à cheval sur les provinces de Namur et du Hainaut les prochains jours.

Déjà lu?

Déjà lu?