© iStock

Comment a-t-elle pu? Cette entreprise a inventé... le camembert râpé

14 mars 2018

On ne l'avait jamais demandé mais elle l'a fait. L'entreprise bretonne AB Technologies Alimentaire a inventé le camembert râpé. Ce blasphème fromager est destiné aux professionnels de l'agroalimentaire.

Les amoureux du bon vrai fromage traditionnel doivent sans doute s'arracher les cheveux pour vérifier qu'ils ne sont pas en plein cauchemar. Mais ceci est une réalité, dur et intense, tout à l'opposé de ce que nous évoque le vrai camembert coulant sortis des fermes biologiques nichées dans les bocages normands.

"Les Bretons ont inventé... le camembert râpé", s'exclame le quotidien français Ouest France. Alors que la France vient de se remettre d'un bras de fer entre petits producteurs et grosses industries du camembert autour de l’appellation du véritable camembert de Normandie, voilà qu'une industrie bretonne vient mettre ses gros sabots dans le plat de crème. Du camembert râpé? Mais pourquoi pas des nouilles en gras de porc, tant qu'on y est?

AB Technologies Alimentaires

Rassurez-vous, le vrai camembert n'est pas en danger. Ces copeaux de camemberts ne sont pas sortis des dernières fermes productrices de fromage à l'ancienne mais des laboratoires de l'entreprise bretonne AB Technologies Alimentaires. Cette entreprise est basée à Sulniac, en Bretagne, et est spécialisée dans les produits destinés aux professionnels de l’agroalimentaire.

Sur leur site, on trouve d'ailleurs tout une gamme de produits râpés, en bloc, en boudins et en d'autres formats prêts à être découpés, cisaillés, tranchés pour finir sous une forme fondue dans nos assiettes. Le camembert? Il fait partie de ces options technologiques. L'idée est de faciliter la création de Croques-Monsieur au camembert en quelques mouvements.

Techniquement?

Alors, techniquement, ça se passe comment? Parce qu'à la base, le camembert, c'est une croûte parfois un peu acide mais toujours ferme et un intérieur de préférence coulant. Comment fait-on du râpé avec du baveux? Il a fallu "six mois de recherche ", explique Françoise Chauvel à Ouest France, la responsable commerciale d'AB Technologies Alimentaires. "On transforme le Camembert en pâte que l’on durcit ensuite afin de réussir à la râper tout en gardant son goût."

Selon le quotidien, le résultat n'est pas dégueu. Le frometon râpé est destiné aux industries agro-alimentaires, il sera sans doute utilisé dans des plats préparés. C'est certainement une hérésie pour les défenseurs de la bonne bouffe. Mais c'est surtout une hérésie pour les Normands, gardiens devant l'éternel du véritable camembert. Ces derniers n'avaient qu'à pas nous voler le Mont-Saint-Michel, diraient les Bretons.

Déjà lu?

Déjà lu?