© Netflix

Une petite vidéo et un guide en ligne: voici les messages d'avertissements qu'il y aura dans la saison 2 de 13 Reasons Why

22 mars 2018

La saison 2 de 13 Reasons Why se dotera bel et bien de messages d'avertissements supplémentaires. Après l'avoir confirmé un peu plus tôt, Netflix dévoile désormais la forme qu'ils prendront. En guise d'introduction de la saison, il y aura notamment une petite vidéo où tu verras les acteurs sortir de leur personnage.

La saison 2 de 13 Reasons Why reviendra très prochainement sur Netflix, et c'est certainement l'une des sorties série les plus attendues de l'année. Le tournage s'est terminé à la mi-décembre, mais aucune date de diffusion sur la plateforme n'a encore été annoncée. Si on a très hâte de voir la suite des événements, il faudra également s'attendre à davantage de messages d'avertissements au début des épisodes, comme prévu.

Dans un communiqué de presse publié ce mercredi, Netflix en précise la teneur. Il y aura, tout d'abord, une vidéo d'intro (que tu peux visionner à la fin de cet article) qui se jouera automatiquement au début de chaque saison. Dans celle-ci, les personnages principaux apparaissent l'un après l'autre pour se présenter, souligner à quel point les sujets abordés dans les épisodes sont réels et sensibles et renvoyer les jeunes vers des personnes et sites de soutien.

Une vidéo d'intro, un site de prévention et un nouvel aftershow

Ensuite, le site de prévention spécialement conçu pour la série, 13ReasonsWhy.Info, a été davantage développé. En plus de liens et numéros utiles (comme celui du Centre de Prévention du Suicide), de nouvelles ressources et un guide pour aider les parents à parler de sujets compliqués ont été ajoutés. Enfin, il y aura un nouvel aftershow "Beyond the Reasons", un peu comme celui qui avait accompagné la première saison. Cette espèce de making-of donnera la parole aux acteurs, ainsi qu'à des éducateurs et des experts, pour revenir sur les thèmes durs abordés dans les épisodes.

Ces nouveaux outils ont été conçus sur base d'une étude commandée par Netflix auprès du Northwestern University’s Center on Media and Human Development, un centre de recherches basé près de Chicago et spécialisé dans l'étude de l'impact des médias sur les enfants et adolescents. Selon les résultats publiés en ligne récemment, 71 % des adolescents et jeunes adultes interrogés dans le monde entier trouvaient la série crédible par rapport à la réalité. Près des trois quarts d'entre eux ont aussi trouvé que l'histoire les a rendus plus à l'aise pour aborder des sujets sensibles. En outre, plus de la moitié des adolescents ont même avoué avoir contacté quelqu'un pour s'excuser de la façon dont ils avaient traité cette personne.

Mais dans le même temps, deux tiers des parents sondés dans l'étude étaient favorables à ce que la série fournisse plus d'outils de prévention et de discussion autour des thèmes sensibles qu'elle aborde: le harcèlement, le viol et le suicide. Les parents demandaient, par exemple, à ce que les acteurs sortent de leur personnage pour expliquer aux jeunes téléspectateurs comment obtenir de l'aide quand ils ne se sentent pas bien. C'est pourquoi Netflix a mis en place ces nouveaux outils.

Un scénario bien différent de celui de la première saison

En ce qui concerne le scénario de l'histoire, que tu meurs certainement d'impatience de découvrir, on ne peut que te rappeler ces quelques détails qui ont déjà filtré. Par exemple, la saison 2 devrait se concentrer davantage sur l'entourage de Hannah Baker et sur les effets que son suicide a eus sur les autres personnages. On s'en doute, il va y avoir un procès, mais qui va nous amener à fouiller profondément dans le passé de la jeune fille.

Les épisodes ne seront plus non plus rythmés par les cassettes tournées avant sa mort, puisque la première saison en a dévoilé l'intégralité. À la place, cette saison 2 sera marquée par une narration plus "classique". Et puis, il va falloir s'y faire, Hannah disparaîtra progressivement de l'histoire...

Voici la vidéo que tu verras au début de la saison:

Déjà lu?

Déjà lu?