© iStock

Tu donnerais accès à ton Facebook à n'importe qui? Les douanes américaines pourraient l'exiger

30 mars 2018

Facebook, Instagram, Twitter, Snapchat, YouTube... tu ne donnerais l'accès à ces comptes à personne car tu veux garder un peu de vie privée, n'est-ce pas? Malheureusement, tu pourrais être forcé de le faire si tu voyages aux États-Unis. Les douanes américaines pourraient réclamer les identifiants des tous les citoyens non-américains qui demandent un visa pour les USA.

Cela fait quelques temps que la proposition est sur la table mais elle semble bien se concrétiser après s'être renforcée. Dorénavant, à toutes les personnes qui demanderont un visa pour les États-Unis, il pourrait être exigé de divulguer les identifiants de leurs médias sociaux. Les douanes américaines pourraient dès lors scruter leur passé numérique, à savoir tout ce que les voyageurs ont publié sur leurs différentes plateformes personnelles durant les cinq dernières années, explique Bloomberg.

Le Département d'État veut donc contraindre les voyageurs à révéler leurs identifiants actuels et anciens utilisés sur les réseaux sociaux (mots de passe inclus), leurs mails anciens et actuels ainsi que leurs numéros de téléphone anciens et actuels. Ce n'est pour l'instant qu'une proposition de loi et les Américains ont 60 jours pour se prononcer sur le sujet (= envoyer un mail à PRA_BurdenComments@state.gov.) Si elle te semble un peu extrême, sache que le président Trump estime que cette mesure n'est pas assez offensive.

15 millions de personnes

Jusqu'ici, ces contrôles de la vie privée n'étaient appliqués qu'aux ressortissants de pays considérés comme terroriste par les États-Unis. Mais dorénavant, cette mesure s'appliquera à tout le monde: immigrés comme simples voyageurs. Selon le Département d'État, 15 millions de personnes seraient concernées chaque année.

En pratique, il s'agit juste d'une modification du formulaire de demande de visa, le fameux Système électronique d'autorisation de voyage (ESTA) qui décide si tu peux entrer ou non aux États-Unis (image ci-contre). Une mesure qui avait été réclamée par le Congrès américain en réponse à la fusillade de San Bernardino.

Software efficace

La douane américaine, l'Immigration and Customs Enforcement (ICE), souhaite travailler avec des entreprises pour passer au crible les données des demandeurs de visa. Pour l'instant, aucune boîte n'a été choisie publiquement pour fournir le programme permettant ce scan. Et il semblerait également qu'aucun outil n'ait encore été créé pour rendre ce système de collecte de données opérationnel.

Mais sachant qu'avec la majorité des voyageurs, les douaniers devront scanner des centaines de posts mêlants photos de bouffe, articles délirants et statuts à émotion variable, ils ont plutôt intérêt à se trouver un bon programme s'il veulent arriver à quelque chose. En attendant, la proposition fait, à juste titre, enrager les défenseurs de la vie privée.

Déjà lu?

Déjà lu?