© iStock

Le "revenge porn" ou quand des centaines de jeunes filles flamandes sont exposées nues sur des sites à leur insu

13 avril 2018

C'est une histoire bien glauque qui vient d'éclater. Une base de donnée contenant des milliers de photos de jeunes filles flamandes complètement dénudées vient d'être découverte. Mais il n'y aurait pas qu'un seul réseau du genre. Selon la RTBF, un autre site web qui propage le même type d'images existerait également. Franchement pas rassurant!

Il y a des gens qui n'ont rien d'autres à faire que de s'amuser à échanger des photos de jeunes femmes nues sans leur autorisation. C'est en effet une véritable collection qui vient d'être découverte grâce à une enquête réalisée par VTM et RTL Pays-Bas. Au total, ce sont des milliers de photos qui ont circulé sur un site bien connu des gamers, Discord. Pour avoir accès à ce fameux dossier, des journalistes de la chaine flamande ont dû transmettre des photos de nu à ajouter à la banque de donnée. Pour ce faire, ils ont louer le services d'une star du porno. Ils ont ainsi trouvé un dossier "Megashare" contenant 30.000 photos de jeunes filles flamandes et néerlandaises.

Sur ces photos et vidéos à caractère pornographique, on y voit des jeunes filles nues, exécutant des actes sexuels ou adoptant des poses suggestives. Le problème, c'est que ces images ont été échangées entre 3.000 Flamands sans l'autorisation des personnes concernées. Sans compter que parmi les victimes, certaines seraient encore mineures. Sur ces photos, les noms et prénoms des victimes y sont annotés et classés par province.

Plusieurs réseaux du genre

Sauf qu'il n'y aurait pas un seul réseau du genre. Selon les informations de la RTBF, une autre site web propagerait également des photos du style. C'est Olivier Bogaert, commissaire à la Computer Crime Unit de la police fédérale, qui leur a transmis ces informations. Selon lui, le fait qu'il existe plusieurs réseaux du genre n'a rien d'étonnant: "N'importe quelle plateforme où on peut partager des informations, où on peut inviter des gens peut être utilisée pour ce genre de choses. On détourne son usage premier pour créer des répertoires et y mettre des photos", explique-t-il.

Histoire de revenge

Ces images se retrouvent dans des forums de discussion pour plusieurs raisons: soit par le hacking de réseaux sociaux tels que Snapchat ou Facebook, soit par ce qu'on appelle le "revenge porn". Autrement dit, le fait de publier et diffuser un ou plusieurs contenus sexuellement explicites en ligne sans le consentement de la ou des personnes apparaissant dessus, et ce dans le but avoué de se venger. C'est d'ailleurs souvent d'anciens petits amis de victimes qui y ont recours.

Il est utile de rappeler que ce genre de pratique est tout à fait punissable. Si une enquête a bel et bien été ouverte, elle ne va cependant pas tenter de retrouver toutes les victimes. Toute personne qui s'estime être une victime dans cette affaire, est donc invitée à prendre directement contact avec la police.

Déjà lu?

Déjà lu?