© iStock

N'abuse pas trop de paracétamol: à trop grande dose, ils peuvent être très dangereux pour ton foie

15 avril 2018

Pour soulager ta gueule de bois monstre, un mal de tête, ou encore une rage de dents, tu as tendance à avaler du paracétamol? Fais bien attention à ne pas en abuser, car à trop grosse dose, la prise de ce genre de médicament pourrait s'avérer fatale. Des médecins belges demandent d'ailleurs aux pharmacies de donner plus de recommandations quant à son usage. 

Dans l’armoire à pharmacie, du bureau ou dans ton sac à main, le petit comprimé de paracétamol est souvent à portée de main. Qu’ils s’appellent Dafalgan, Efferalgan, Perdolan ou autre, ils sont tous accessibles sans ordonnance en pharmacie et font sans doute parti des médicaments les plus consommés. Et ça se comprend: ils sont redoutables pour soulager une douleur ou faire baisser la fièvre.

La prise de médicament, quel qu'il soit n'est pas anodine. C'est pourquoi, il faut toujours en connaître la posologie exacte. Et pour des médicaments délivrés sans ordonnance, il faut également prendre ses précautions. Si cela paraît évident, il y a pourtant encore trop d'accident à ce sujet.

Un surdosage fatal

À l'hôpital de l'UZ Gent, une jeune femme a dû subir une greffe de foie d'urgence car elle avait pris trop d'antidouleurs, comme le rapportait VTM samedi soir. En effet, chaque jour pendant deux semaines, elle avait pris sept à huit comprimés d'un gramme afin de soulager ses maux de dents. Sauf que sans s'en rendre compte, la jeune femme s'est intoxiquée, son foie ne supportant pas le surdosage.

Un tel scénario arrive encore trop souvent. En effet, l'hôpital gantois recense chaque mois un patient intoxiqué au paracétamol et il effectue en moyenne une greffe de foie par an à cause d’une telle intoxication. C'est pourquoi des médecins belges ont voulu mettre en garde contre l'excès de paracétamol: "Vous prenez une dose trop élevée. Le lendemain vous avez la nausée. Le surlendemain vous devez aller aux urgences parce que vous vous sentez vraiment malade. Le jour d’après vous êtes aux soins intensifs dans le coma et soit vous mourez, soit vous devez subir d’urgence une greffe de foie», expliquait sur VTM Hans Van Vlierberghe, médecin à l’UZ Gent.

Mise en garde

Pour eux, c'est avant tout aux pharmacies d'agir. "Je pense qu'il est important que les pharmaciens donnent des explications claires sur la posologie et la période pendant laquelle les patients peuvent utiliser du paracétamol", conclut d'ailleurs le médecin. Mais si ton pharmacien ne t'a pas briefé, n'oublie pas de checker la notice, histoire de savoir combien de comprimés tu peux prendre. Sinon, tu peux toujours essayer de trouver d'autres alternatives aux médicaments pour soulager tes douleurs.

Déjà lu?

Déjà lu?