© Getty

Lauréate du "prix Nobel juif", Nathalie Portman refuse d'aller en Israël pour le récupérer: voici pourquoi

22 avril 2018

Si tu ne le savais pas, Nathalie Portman a une double nationalité: américaine et israélienne. Récemment, elle a remporté le prix Genesis, plus connu sous le nom de "prix Nobel juif". Elle était censée récupérer sa récompense le 28 juin prochain mais l'actrice s'en fout: elle refuse de se rendre à Jérusalem à cause des récentes violences qui ont eu lieu dans la région. 

Jouissant de la double nationalité israélo-américaine, Nathalie Portman vient de remporter le prix Genesis ou le "prix Nobel juif". Ce prix récompense "les êtres humains exceptionnels qui représentent les valeurs juives dans leurs contributions au bien de l'humanité". La célébrissime actrice doit donc se rendre à Jérusalem le 28 juin prochain pour récupérer sa récompense.

Sauf qu'elle ne compte pas vraiment y aller en raison des évènements récents "extrêmement pénibles" liés à Israël qui l'empêchaient de prendre part à cet évènement "la conscience libre". L'information a également été confirmée par les organisateurs de la cérémonie. La comédienne fait en fait référence à la façon dont Israël a réagi face à une manifestation palestinienne le 30 mars dernier. L'armée israélienne avait alors tiré dans la foule, tuant ainsi 38 Palestiniens et en blessant des centaines de civils.

Réactions virulentes des autorités d'Israël

Cette décision de Nathalie Portman a, sans surprise, suscité la colère de la droite israélienne. "Finalement, l'idée d'attribuer le prix Genesis à Natalie Portman était une pure folie" a par exemple déclaré Oren Hazan, député israélien du Likoud, parti le parti du Premier ministre Benjamin Netanyahou. "C'est une actrice, mais elle est indigne du moindre honneur de la part de l'Etat d'Israël. Elle utilise de manière cynique son lieu de naissance pour faire progresser sa carrière" a-t-il ajouté.

La ministre de la Culture Miri Regev, elle aussi s'en prend à l'actrice. Elle estime que Nathalie Portman a embrassé les idées du mouvement Boycott, Désinvestissement, Sanctions (BDS), qui prône l'isolement économique d'Israël dans le but notamment de mettre fin à l'occupation des Territoires palestiniens. Bref, Nathalie Portman est presque devenue l'ennemie public numéro 1 en Israël et elle risque bien de perdre sa nationalité.

Contre Netanyahou

Face à toutes ces attaque, Nathalie Portman a été forcée de se défendre. En fait, elle ne veut pas être associée au Premier ministre Benjamin Netanyahou qui donnera un discours lors de la cérémonie. "J'ai choisi de ne pas participer parce que je ne voulais pas apparaître comme soutenant Benjamin Netanyahu, qui devait faire un discours à la cérémonie" écrit-elle sur Instagram. "De la même façon, je ne fais pas partie du mouvement BDS et ne le cautionne pas. Comme beaucoup d'Israéliens et de juifs dans le monde, je peux critiquer la direction israélienne sans pour autant vouloir boycotter l'ensemble du pays" ajoute-elle l'interprète de Padmé dans Star Wars.

"Israël a été créé il y a exactement 70 ans pour servir de refuge aux survivants de l'Holocauste. Mais les mauvais traitements de ceux qui souffrent des atrocités d'aujourd'hui n'est simplement pas en accord avec mes valeurs juives. Parce qu'Israël m'est cher, je dois m'opposer à la violence, à la corruption, aux inégalités et à l'abus de pouvoir" conclut Nathalie Portman. En tout cas, suite à ce boycott, elle fait une croix sur 1,6 million d'euros et les organisateurs n'ont d'autre choix que d'annuler la cérémonie.

Voici le post Instagram de Nathalie Portman

Déjà lu?

Déjà lu?