Aleksandr Kogan mardi devant la commission d'enquête parlementaire

© parliamentlive.tv

Facebook confirme avoir passé un accord confidentiel avec Cambridge Analytica mais se lave les mains

25 avril 2018

Facebook a signé un accord de non-divulgation (NDA) avec Aleksandr Kogan, le "data scientist" au cœur du scandale sur la vie privée de Cambridge Analytica. Ce NDA concernait la récolte de données privées via une application créée par Kogan et transmises à Cambridge Analytica, a expliqué le scientifique à une commission parlementaire mardi. Facebook a confirmé.

Durant un interrogatoire public de deux heures, Aleksandr Kogan a répondu mardi aux questions d'une commission d'enquête parlementaire britannique. Au cœur de ces questions, le rôle de Facebook dans la transmission de données à caractères privées à la société Cambridge Analytica.

Kogan a conçu l'application quizz "This Is Your Digital Life" pour la société Global Science Research. Cette app a permis à Cambridge Analytica de recueillir les données de dizaines de millions d'utilisateurs de Facebook. Mais devant la commission, Kogan a refusé de porter le chapeau, laissant la responsabilité à Facebook. "Vous devrez demander à Facebook", a-t-il déclaré.

Facebook confirme mais se lave les mains

Interrogé par Business Insider, Facebook a confirmé l'existence d'un accord confidentiel avec Kogan. Selon la firme de Zuckerberg, Kogan a promis de supprimer les données qu'il avait récoltées via "This Is Your Digital Life" et aurait pris l'engagement de ne pas abuser de ces informations. Ces engagements auraient été assortis de clauses de confidentialité mais Facebook n'a pas voulu donner d'autres détails.

Ni Kogan ni Facebook n'ont confirmé la date de signature de l'accord de confidentialité mais le témoignage de Kogan laisse entendre que celle-ci a eu lieu dans la première moitié de 2016. Soit après que le Guardian ait révélé l'existence de cette app. Facebook "nous a demandé de supprimer les données, puis nous avons certifié avoir supprimé les données", a déclaré Kogan devant la commission. "Nous avons suivi ce processus et supprimé les données du mieux que nous pouvions, et vérifié de toutes les manières possibles. Cela a été fait durant la première moitié de 2016."

Business Insider rapporte que Facebook a déclaré ne pas avoir su que Cambridge Analytica avait aussi ces données. "Ce n'est qu'en décembre 2015 que nous avons appris que Kogan avait brisé les conditions d'utilisation de Facebook en vendant à Cambridge Analytica des informations collectées via une application qu'il avait construite", a déclaré le vice-président de Facebook Ime Archibong dans un communiqué. Bref, Facebook confirme son implication mais se lave les mains.

Déjà lu?

Déjà lu?