© iStock

La N-VA ne pourra pas distribuer ses 40.000 drapeaux lors de la fête flamande et Liesbeth Homans n'aime pas ça

25 avril 2018

La N-VA avait prévu de distribuer quelques 40.000 drapeaux flamands pour la fête de de la Communauté flamande. Hasard des choses, cette année, le 11 juillet tombe en pleine période électorale. Pas question de distribuer du matériel de propagande, dit la loi. Un hasard qui déplaît à la ministre N-VA Liesbeth Homans, pourtant signataire de la loi en question.

Dans le cadre des élections communales qui débarquent, la N-VA a prévu de distribuer quelques 40.000 drapeaux flamands avec le lion noir sur fond jaune, sans doute griffés du logo du parti. Mais un problème de calendrier vient bouleverser sa logistique: les militants N-VA ne pourront pas offrir ces drapeaux le 11 juillet, le jour de la fête de la Communauté flamande.

Ce jour est pourtant stratégique pour les nationalistes. Chaque année, c'est l'occasion de brasser large et d'aller à la rencontre du peuple, explique l'historien flamand Marc Reynebeau. Mais en 2018, cette fête tombe en pleine période de clôture des élections municipales. Et les partis politiques ne sont pas autorisés à distribuer du matériel de propagande pendant cette période. La N-VA va donc devoir écouler son stock avant le 1er juillet, écrit le Nieuwsblad.

Le désaccord de Liesbeth Homans

Afin d'évaluer si aucune exception n'était possible, la ministre flamande de l'Intérieur Liesbeth Homans (N-VA) a écrit une lettre au comité chargé des dépenses électorales. Elle demande si une distribution exceptionnelle lors d"événements périodiques" ne peut pas être envisagée. "Est-ce autorisé pour les vacances flamandes?", demande-t-elle. "Et est-ce permis avec des gadgets qui mentionnent pas le parti politique?"

Ironie du sort, ce décret qui interdit aux militants de distribuer du matériel de propagande en période électorale a été en partie écrit à l'époque par... Liesbeth Homans elle-même, rappelle le journal flamand Het Belang Van Limburg. Mais pour l'opposition, pas question de changer. La loi, c'est la loi.

"La loi est claire", affirme Koen Van den Heuvel, tête de liste CD&V au parlement flamand. "Si vous faites une exception pour le 11 juillet, vous pouvez en principe faire une exception pour chaque fête foraine dans la période concernée". Joris Vandenbroucke (SP.A): "La N-VA veut juste dépenser plus d'argent pour sa campagne alors que les règles sont claires". Si la loi ne change pas, la N-VA va devoir se presser pour écouler ses 40.000 drapeaux.

Déjà lu?

Déjà lu?