© Istock

La Belgique championne du monde des taxes: sur 100 euros de gagnés, le célibataire paie 53,7 euros d'impôts

27 avril 2018

En termes de taxation, la Belgique arrive en première position du classement de l'OCDE. Une position qui n'a pas changé depuis des années. Que le gouvernement soit de gauche ou de droite, la Belgique reste obstinément la première.

Chaque année, l'OCDE, le groupe de réflexion économique de 35 pays industrialisés, publie un rapport comparant les coûts de main-d'œuvre. Et chaque année, la Belgique est obstinément en tête de liste. La charge fiscale reste toujours gigantesque.

Dans la catégorie des célibataires, groupe de plus en plus important, cette charge fiscale est même la plus élevée au monde et nous sommes véritablement champions du monde. Cette pression s'élève à un incroyable 53,7%: sur les 100 euros que tu gagnes en tant que célibataire en Belgique, il ne te restera, après avoir payé tes contributions sociales et tes impôts, que 46,3 euros.

Les Allemands gardent 50 euros. Après les Belges, ce sont ceux qui raquent le plus. Les Français et les Italiens allongent aussi beaucoup: ils se retrouvent avec 52 euros dans la poche. Les Britanniques et les Américains gardent 69 euros. Les Suisses ne sont taxés que de 22 euros en impôts et cotisations sociales et gardent ainsi 78 euros nets.

Droite ou gauche: les taxes restent les plus élevées au monde

Le gouvernement Michel, que beaucoup considèrent comme "très à droite", n'a pas apporté de changement significatif en matière de taxe. Sous la Suédoise, la charge fiscale n'a diminué que de 0,24%. Le "tax-shift" a par exemple apporté une amélioration de 1,9% pour les célibataires si l'on compare à 2014. Mais ce n'est pas un gros impact: la Belgique reste toujours numéro une en terme de taxation.

Et en fait, non seulement les célibataires sont très lourdement taxés mais une famille avec deux enfants et un revenu paie aussi beaucoup: la Belgique occupe la quatrième place dans ce classement. Et pour les familles à deux revenus, la Belgique est à nouveau en tête

Le gouvernement lui-même a l'air malin: le ministre des Finances, Johan Van Overtveldt (N-VA), répète avant tout que la tendance est en baisse. Pourtant, on se demande bien si quelqu'un va un jour ressentir les maigres économies que cela apportera à son compte bancaire.

© Econopolis

Déjà lu?

Déjà lu?