La première chaîne humaine, organisée le 21 janvier dernier.

© Twitter/@Katelfreson

La Plateforme citoyenne de soutien aux réfugiés remet ça! Une nouvelle chaîne humaine est prévue ce dimanche

12 mai 2018

Une vaste opération policière à l'encontre des migrants du parc Maximilien à Bruxelles serait prévue ce lundi matin. Pour l'éviter, la Plateforme citoyenne de soutien aux réfugiés t'invite donc ce dimanche soir à former une nouvelle chaîne humaine aux alentours de la gare du Nord.

La Plateforme citoyenne de soutien aux réfugiés poursuit son combat. Elle ne lâche rien pour améliorer l'accueil des migrants sur le sol belge et mettre fin aux "rafles" organisées par la police dans le parc Maximilien de la capitale. Elle continue de pied ferme à dénoncer la politique migratoire du gouvernement, menée plus particulièrement par le secrétaire d'État à l'Asile et à la Migration Theo Francken (N-VA).

Et puisqu'une nouvelle "grosse" opération de police est prévue ce lundi matin pour déloger les migrants du parc Maximilien, affirme la Plateforme sur sa page Facebook, elle a décidé de relancer le "Human Challenge".

Un second bouclier humain

Elle invite donc tous les citoyens à former un nouveau "bouclier humain", suite à l'immense succès de la première édition fin janvier. Le rendez-vous est fixé à dimanche soir, 19 heures, sur l’Esplanade de la gare du Nord, précise-t-elle dans l'événement lancé ce vendredi sur Facebook.

Pendant l'action, la Plateforme demandera "publiquement et solennellement au Premier ministre de rencontrer une délégation de citoyens" pour parler de "la politique migratoire ferme (et inhumaine) que défend son gouvernement". À ce titre, elle compte aborder les points suivants: "les exactions policières, l'absence de solution structurelle, le non respect de la dignité humaine et l'absence de toute discussion parlementaire autour des possibilités légales permettant de résoudre la question des quelque 500 personnes présentes à la gare du Nord et au parc Maximilien", précise-t-elle sur l'événement Facebook.

Cette nouvelle chaîne humaine aura également pour objectif de "vider le parc" et "faire en sorte que les 70 places" récemment libérées dans les centres fermés "le restent".

"Des coups portés, des mises à nu pendant les détentions"

"Des actes dégradants et inhumains ont été constatés par les bénévoles", déplore au Soir Mehdi Kassou, le porte-parole de la Plateforme. "Pendant les détentions, on nous a rapporté des coups portés, des mises à nu… Ces derniers jours, les migrants sont sans cesse réveillés à la gare et au parc et on les envoie d’un endroit à l’autre. On craint que les distributions de nourriture soient prochainement ciblées, parce qu’elles seraient considérées comme responsables d’un appel d’air", ajoute-t-il.

Lors de la première édition de cette géante chaîne humaine, quelque 2.500 personnes, selon la police, et 3.000 personnes, selon les organisateurs, s'étaient réunis pour se donner la main dans la nuit du 21 au 22 janvier. Nul doute donc que cette seconde édition rencontrera, elle aussi, un franc succès!

Déjà lu?

Déjà lu?