© ISTOCK

Orgie de Netflix: les chiffres dingues de la plateforme en 2018

15 mai 2018

Netflix a beau être fâché avec le Festival de Cannes, il n'en demeure pas moins hyperactif. Le numéro 2 de la plateforme vidéo a balancé les chiffres fous de l'année 2018. Et on n'est pas au bout de nos surprises. On peut même parler de tournant.

1.000! En décembre prochain, les utilisateurs Netflix pourront jongler avec 1.000 programmes originaux (séries, fils, documentaires...). Il leur reste d'ailleurs à en découvrir 470 d'ici la fin de l'année, ça fait 58 par mois!

Qui a dit que Netflix était en crise? Quand les principales chaînes de TV américaines sont contraintes d'annuler de séries faute de spectateurs, Netflix multiplie son offre, coûte que coûte. Ted Sarandos, le chef de la programmation, est venu présenter les chiffres 2018 de la plateforme devant la presse américaine. Et ils donnent le tournis: 125 millions d'utilisateurs à travers le monde, 8 milliards de dépenses dont 85% sont consacrés aux contenus propres de la plateforme. Il s'agit d'un véritable tournant. En 2017, la proportion allouées aux contenus originaux n'était que de 25%.

La plateforme, dont les films ont été rejetés à Cannes, garde un pouvoir attractif énorme. Le dernier nom ronflant d'Hollywood que s'est offert Netflix n'est autre que Guillermo del Toro, réalisateur récemment oscarisé. Il y prépare une série ou l'horreur sera mise à l'honneur. On sait aussi que Lost in Space
connaîtra une deuxième saison. Bref, que de bonnes nouvelles!

Concurrence

Les chaînes TV ont déjà un peu perdu la bataille. Quand elles suppriment des séries (dont on ne connaîtra jamais la fin) au profit de nouveaux shows, Netflix engrange, fidélise son public. Le danger pour Netflix se situe davantage auprès de ses concurrents directs comme Disney ou Amazon. C'est pourquoi la plateforme opère un changement de cap en produisant un maximum ses propres contenus.

Au niveau des films, là où Disney proposera l'année prochaine de véritables blockbusters, Netflix veut la jouer plus cool avec des films à petit budget. Car même avec un budget limité, la plateforme a le pouvoir de diffuser son film à des millions d’utilisateurs. Autant de chances qu'il connaisse un véritable succès.

Mais Netflix y est aussi contraint. Disney, de par ses accords avec les principaux majors hollywoodiens, proposera du contenu exclusif sur lequel Netflix ne pourra plus compter. Surtout que Disney s'apprête à engloutir la 21st Century Fox, autant dire qu'ils ne laisseront que des miettes aux autres.

Netflix l'a bien compris et a prévu le coup. La plateforme a d'ailleurs engagé de grands showrunners comme Ryan Murphy (American Horror Story, Nip/Tuck) et Shonda Rhimes (Grey's Anatomy, Scandal) pour jouer dans ses futures productions. La grande liberté que laisse Netflix aux artistes et aux réalisateurs fera le reste.

Déjà lu?

Déjà lu?