© Capture d'écran film 50/50

Remboursement chez le psychologue: 11 euros pour les personnes dépressives, anxieuses... ou alcooliques

18 mai 2018

On savait que les séances chez le psychologue seraient en partie bientôt remboursées par la sécurité sociale. Mais on ne savait pas encore combien, pour qui, etc. Maggie De Block (Open VLD), la ministre de la Santé a donné un peu plus d'indications sur les remboursements qui débuteront en automne. 

En avril dernier, nous apprenions que le ministère de la Santé disposait d'un budget à allouer exclusivement au remboursement des séances chez le psychologue.

En effet, si les mutuelles remboursent généralement tes visites chez le médecin (généraliste ou spécialiste), pour ce qui est des visites chez le psy, il fallait repasser. Et c'est ce que Maggie De Block a voulu changer.

22,5 millions annuels sont prévus à partir du 1er octobre pour le remboursement des soins prodigués par un psychologue. Bien sûr, la ministre expliquait déjà lors de cette annonce que le budget ne suffirait pas et qu'il était pour le moment prévu de rembourser "les traitements de courte durée chez un psychologue". L'intervention de l'État "pourra venir en complément de ce que les assurances complémentaires des mutuelles prennent parfois en charge". Maggie De Block avait précisé à l'époque qu'il faudrait "rapidement injecter plus d'argent", mais que ceci était déjà un premier pas vers la reconnaissance des psychologues et des soins que ces praticiens peuvent apporter à certaines personnes en souffrance.

Personnes anxieuses, dépressives ou alcooliques

Mais qu'entend-on par "traitement de courte durée" et à qui ces remboursements seront octroyés, cela n'avait pas été communiqué. Mais on en sait un petit peu plus aujourd'hui. Les premières consultations seront remboursées dès le mois d'octobre. Au lieu des 45 euros que vous payez actuellement, vous pourrez peut-être bientôt ne plus payer que 11 euros.

Ce remboursement, néanmoins, ne concernera pas tous les patients. Il s'appliquera aux adultes ayant des problèmes psychologiques communs, c'est-à-dire des troubles anxieux, la dépression ou encore l'alcoolisme. Mais pas de panique si vous ne vous sentez a priori pas concerné par ces trois "catégories". Elles peuvent en effet être interprétées largement. Par exemple, si vous avez récemment perdu un proche ou subi un traumatisme, vous aurez droit à ce tarif également. Pour bénéficier de ce remboursement, il faudra par contre disposer d'une prescription délivrée par un médecin généraliste ou encore un psychiatre.

Lorsque vous avez votre prescription, vous avez droit à 4 séances au tarif préférentiel de 11 euros. Si vous souhaitez continuer la thérapie, vous aurez besoin d'une nouvelle prescription, qui vous permettra à nouveau de suivre 4 séances à 11 euros. Si vous souhaitez poursuivre, vous devrez par contre payer le prix plein, au-delà des 8 séances annuelles.

Selon le ministère de la Santé, ce serait près de 120.000 personnes qui pourraient être aidées, peut-on lire dans Het Laatste Nieuws.

Déjà lu?

Déjà lu?