Les pailles en plastique au McDo, c'est bientôt fini!

22 mai 2018

Le fast-food américain veut progressivement limiter ses déchets en Belgique. Une plateforme a été lancée dans ce but. Elle s'accompagne par la suppression des pailles en plastique dans quelques-unes des enseignes McDo dès le mois de septembre.

Le 21 mars dernier, McDonald's a fêté ses 40 ans en Belgique. L'occasion pour le géant américain de dévoiler ses ambitions pour les cinq prochaines années en termes d'emploi (4.500 travailleurs en Belgique), mais aussi d'environnement.

La marque veut par exemple réduire de 20% les déchets sauvages. Cela passe par trois priorités: le nettoyage aux abords des restaurants, une collaboration avec les communes et la sensibilisation des clients.

Pour ce dernier point, la chaîne de restaurants fast-food s'est doté d'une plateforme baptisée "Les déchets, on en fait notre affaire". Une façon pour les clients de montrer leur engagement en publiant sur les réseaux sociaux une photo d'eux accompagnée du logo vert d'une poubelle.

Sept restaurants

Mieux, McDo' s'est engagé à faire interdire les pailles en plastique dans sept de ses restaurants à Bruxelles et Namur, et ce, dès le mois de septembre. Des pailles en carton seront distribuées pour les remplacer à la demande des clients, ce qui devrait limiter de facto le nombre de déchets.

L'initiative a été saluée par les différents niveaux de pouvoir. Pas moins de cinq ministres et secrétaire d'État s'y sont associés dont la ministre fédérale de l'Énergie Marie-Christine Marghem (MR), en espérant que d'autres grandes marques emboîtent le pas: "Je salue les initiatives qui ont permis à McDonald’s de réduire drastiquement son empreinte écologique que ce soit pour la production, la conservation et la distribution de ses produits. Mais aussi en ce qui concerne la conception et le recyclage de ses emballages. Ce travail, en amont et en aval, témoigne d’une stratégie globale dont devraient s’inspirer d’autres grands groupes à dimension internationale."

500 millions

Les pailles sont un véritable fléau, notamment pour nos océans. À titre d'exemple, les Américains en utilisent près 500 millions chaque jour! Leur taille et leur forme en font un véritable prédateur pour les poissons qui la consomment. Selon un rapport daté de 2016, les pailles en plastique sont le cinquième déchet le plus ramassé en bord de mer.

Les choses commencent à bouger aussi à l'étranger. Le Costa Rica est leader dans cette voix puisque toute forme de plastique non réutilisable sera tout bonnement bannie d'ici 2021. Chez nos voisins français, la vente de gobelets, assiettes et cotons-tiges en plastique sera proscrite d'ici 2020. Enfin en Belgique, les mentalités semblent aussi évoluer. Un Belge sur deux chasse déjà le plastique de ses courses.

C'est un bon début!

Déjà lu?

Déjà lu?