© iStock

Tiens-toi prêt: il pourrait y avoir (encore) une grève sur le rail au mois de juin

29 mai 2018

La CGSP Cheminots prévoit de déposer ce mardi un préavis de grève. Une fois de plus pour protester contre la réforme des pensions du gouvernement fédéral. Aucune date n'a été arrêtée, mais le syndicat parle déjà du mois de juin. Autant dire que les étudiants risquent de déguster.

Les mouvements de grève ont déjà fait mal cette année. Grève des bagagistes, grève intersectorielle, grève des taxis, grève des pilotes de Brussels Airlines, grèves de la STIB et du TEC... et on en passe! Prépare-toi à souffrir encore, une nouvelle grève pourrait avoir lieu à la mi-juin. Pile poil pendant les examens.

La CGSP Cheminots va, en effet, déposer ce mardi un préavis de grève, a-t-elle décidé lors du bureau exécutif fédéral qui s'est tenu ce lundi et annonce-t-elle à Belga ce matin. En cause, encore et toujours, la fameuse réforme des pensions du ministre Daniel Bacquelaine (MR), qui ne passe pas du côté du syndicat socialiste. Et ce, malgré un premier accord trouvé la semaine dernière en ce qui concerne la liste des métiers pénibles, qui pourront bénéficier d'un départ anticipé à la retraite.

Les pensions et la liste des métiers pénibles en ligne de mire

C'est particulièrement le recul de l'âge de départ à la pension que le syndicat des travailleurs du rail ne parvient pas à digérer. "Le remplacement des tantièmes préférentiels [ndlr: système préférentiel de calcul de la pension tenant compte de la pénibilité de la profession] par des coefficients de pénibilité va toujours entraîner une prolongation de la durée des années de carrière et/ou une diminution du montant de la retraite", déplore la CGSP Cheminots à l'agence de presse.

La réforme des pensions entraînera donc, pour le syndicat, que "plus aucun agent ne pourra partir à la retraite avant 60 ans et [que] toutes les pensions seront revues à la baisse". Il souligne également "qu'aucune liste des métiers pénibles n'existe et s'insurge contre l'attitude mensongère du gouvernement à ce sujet".

Excédée, la CGSP Cheminots plaide déjà pour une action intersectorielle, de large ampleur donc. Mais rien n'est encore officiel, et son préavis ne concernera dans un premier temps que le secteur du rail. Autrement dit, les trains de la SNCB.

Déjà lu?

Déjà lu?