© Les Anges

"Non mais allô quoi!?": il existe une exposition Nabilla et tu ne le savais même pas?

1 juin 2018

Nabilla n'intéresse pas seulement les fanas de télé-réalité. Pour un artiste suisse, elle est même devenue son plus grand centre d'intérêt depuis qu'elle avait fait le buzz lors de son mythique passage dans le confessionnal des Anges. Il vient même de faire une exposition sur elle.

Il y a des choses qui ne s'explique pas. Tout comme Nabilla qui ne comprenait pas comment il était possible de ne pas avoir de shampoing en étant une fille, on se demande comment est-ce possible qu'un mec comme Andy Picci puisse faire une exposition entièrement dédiée à Nabilla.

Si tu ne le connais pas, c'est pourtant un artiste suisse qui avait beaucoup fait parler de lui en 2015, lorsqu'il s'était fait passer pour le sosie de Pete Doherty. En effet, à l'époque, il avait fait la une des journaux car les médias pensaient qu'il s'agissait bel et bien du rockeur anglais. Or il n'en était rien, mais leur ressemblance est toujours très troublante.

Quelques années plus tard, il refait parler de lui pour une toute autre raison. À partir du 8 juin prochain, il lance l'exposition "Allô?!", qui prendra ses quartiers dans le 3ème arrondissement de Paris, à la galerie Joseph Saint-Martin.

Nabilla, une muse pas comme les autres

Si Nabilla est loin d'être une référence au niveau artistique, elle est pourtant devenue la muse de cet artiste suisse, comme il l'explique à Konbini: "On lui reproche sa superficialité, mais elle attire aussi pour ça. C’est une muse". Une muse qui le fascine depuis qu'il a vu Nabilla dans le documentaire Cagole Forever, réalisé par Sébastien Haddouk. "J'ai vu ce très beau documentaire sur les cagoles. Je me suis dit qu’elle était magnifique, et qu’elle avait tout compris à notre époque", explique-t-il encore à Konbini.

C'est ainsi qu'il s'est pris de passion pour l'icône de la télé-réalité et que lui est venu l'idée de lui dédier une exposition. Loin des clichés qu'on lui connait bien, Nabilla apparaîtra dans une vingtaine de tableaux emblématiques de la peinture. Ainsi, Andy Picci a par exemple détourné le mythique Marylin Monroe d'Andy Warhol ou encore La Joconde de Léonard de Vinci. Les tableaux sont d'abord travaillés sur ordinateur, avant d'être imprimés sur toile et vernis à la main. Une démarche artistique pas vraiment comme les autres qu'il explique ainsi: "Pour moi, les réseaux sociaux sont la télé réalité d’aujourd’hui. Nabilla a su passer d’une époque à une autre en conservant sa célébrité."

Bref, pour lui Nabilla a tout compris à la vie! Si tu veux tenter de comprendre la sienne, il ne te reste plus qu'à faire un petit aller-retour sur Paris!

Déjà lu?

Déjà lu?