9.000 km dans l'eau froide entre les requins: un Français a entamé sa traversée de l'océan Pacifique

5 juin 2018

En 1998, Ben Lecomte a été le premier à traverser l'océan Atlantique à la nage, soit environ 6.400 kilomètres. Quand il a atteint la côte française, 73 jours plus tard, ses premiers mots étaient: "plus jamais". Aujourd'hui, vingt ans plus tard, l'homme s'est lancé un nouveau défi improbable: traverser l'océan Pacifique, du Japon à San Francisco. Soit 9.000 kilomètres.

Le Français de 51 ans, qui vit aux États-Unis depuis ses 23 ans, s'est préparé à relever ce challenge durant plus de six ans. Pendant six à huit mois, à raison de huit heures de brasse par jour, il tentera de relier à la nage le Japon à San Francisco.

Pendant sa traversée, il risque de tomber sur des requins, des méduses, d'être pris dans des tempêtes, et surtout de devoir supporter des températures extrêmement froides. C'est pourquoi, Ben Lecomte a mis tant d'années à se préparer physiquement comme mentalement, mettant même entre parenthèses son boulot d'architecte.

Le programme

Ben compte nager huit heures par jour. Le reste du temps, il le passera sur son voilier Discoverer, où il dormira et prendra ses repas matin et soir. Le voilier a été chargé de 2,8 tonnes de nourriture. Il lui en faudra des forces, puisqu'il devrait brûler 8.000 kilocalories (kcal) par jour. "Le plus dur sera de retourner dans l'eau chaque matin", confiait-il juste avant son départ, ce mardi à 9 heures du matin.

"Le mental est beaucoup plus important que le physique. Il faut faire en sorte de toujours penser à quelque chose de positif. Les ennuis commencent lorsque vous n'avez plus de quoi occuper votre esprit", expliquait-il à l'AFP avant son grand plongeon. "J'ai un horaire qui m'indique à quoi je dois penser pendant ces huit heures de nage. Je penserai, par exemple, à un anniversaire dans la famille, et le truc est d'impliquer tous les sens. J'essaie d'imaginer comment le vent et le soleil étaient et comment ça sentait", détaillait-il.

À l'heure actuelle, personne n'a jamais traversé l'océan Pacifique à la nage. Si Ben y parvient, il établira donc un nouveau record du monde.

Requins blancs et déchets plastiques

Ben devra traverser une zone qui se situe sur la route de migration des requins blancs, entre autres. "Dans l'océan Atlantique, j'ai nagé avec un requin derrière moi pendant cinq jours, son aileron tournait autour de moi", se remémore-t-il. "C'est sûr qu'on a le coeur qui commence à battre. Ils sont très curieux et ne sont pas là pour manger les humains", ajoute-t-il. Par précaution, Ben portera tout de même un bracelet magnétique pour éloigner les dents de la mer.

Les méduses, aussi, risquent de poser problème. La dernière fois, certaines sont entrées dans son tuba et l'ont piqué plusieurs fois. Mais selon lui, le pire est de nager dans l'eau froide et avec des douleurs musculaires.

Pas seulement sportif, son projet est avant tout environnemental et a pour objectif d'alerter le monde entier sur la pollution des océans, remplis de plastique. Pendant sa traversée, il passera ainsi dans le "7e continent de plastique". Aussi appelé "Vortex de déchets du Pacifique nord" ou encore "Grande zone d'ordures du Pacifique", il s'agit d'un dépotoir géant de plastique et autres déchets, qui s'étend sur une surface équivalente à environ trois fois la France.

Ce mardi matin à 9 heures, Ben Lecomte a enfilé sa combinaison de néoprène, chaussé ses palmes et fait le grand plongeon!

Tu peux suivre toutes ses aventures ici.

Déjà lu?

Déjà lu?