Eataly: quand la bouffe italienne débarque dans le piétonnier de Bruxelles

7 juin 2018

En une décennie, Eataly est devenu un empire. Celui de la bouffe italienne, aussi célèbre que Gianluigi Buffon. Après New York, Dubaï, Tokyo, Séoul, Munich, Istanbul, Stockholm et bientôt Paris, l'enseigne devrait débarquer à Bruxelles. En plein centre-ville.

Eataly veut conquérir le monde avec de la nourriture italienne. Le Vif rapporte que la marque va bientôt installer ses quartiers en plein cœur de notre capitale. Un bâtiment de quelque 17.500 m2 lui sera dédié sur le boulevard Anspach numéro 65. C'est la place de l'actuel Delhaize.

C'est pour quand? Dans quelques mois, même si la Ville de Bruxelles n'a pas encore confirmé. Son investisseur belge espère en tout cas que ce magasin changera la donne pour le piétonnier, histoire de créer "une nouvelle atmosphère", explique-t-il toujours pour le Vif.

La bouffe italienne est universelle. Difficile de ne pas trouver une pizza, et ce, même dans les endroits les plus reculés du monde. Eataly, c'est avant tout l'histoire d'une success-story avec pas moins de 9 magasins répartis dans les plus grandes capitales du monde. Elles seront bientôt rejointes par Paris (Galeries Lafayette, au printemps 2019), Sao Paulo, Lausanne, Londres et donc Bruxelles.

"Une expérience d'achat"

Deux questions nous viennent à l'esprit: est-ce que c'est bon et est-ce que c'est cher? Oui, c'est une sorte de temple du food porn. Tu peux y déguster des spécialités comme la burrata ou le salami à la truffe enrobé de parmesan ou tout simplement acheter des produits locaux directement, façon épicerie. Mais ce n'est pas gratuit.

De quoi faire peur aux autres commerçants italiens de Bruxelles? Pas vraiment. Eataly propose avant tout "une expérience d'achat". On y va comme on fait une activité. Ça peut prendre l'après-midi et c'est pour se détendre. Le traiteur italien au coin de ta rue n'a donc pas grand-chose à craindre.

Déjà lu?

Déjà lu?