© epa

Fin de G7 minable: le Canada est "malhonnête" et Trump est "insultant"

10 juin 2018

Le G7 a mal commencé et il s'est mal achevé, même si un temps, on a cru que les choses allaient prendre une meilleure tournure. Trump a retiré son soutien au communiqué commun sur le commerce.

Avant même qu'il ne débute, le sommet du G7 semblait mal parti. Il était déjà question de G6+1, soit des États-Unis versus le reste des nations (Royaume-Uni, France, Allemagne, Italie, Japon, Canada). En cause, cette volonté protectionniste de Trump d'augmenter ses droits de douane sans aucune réflexion diplomatique.

Toutefois, les sept pays semblaient être parvenus à une forme de consensus samedi en signant un communiqué commun. Le conflit sur les droits de douane entre les Etats-Unis et ses six partenaires n'était pas pour autant résolu mais ce texte présentait une sorte de compromis sur la gestion du commerce internationale. Ouf? Non, car ce consensus fut de courte durée. Sur le chemin du retour, Trump s'est rétracté, accusant le Canada d'être "malhonnête".

"Malhonnête et faible"

Après l'accord du G7, le Premier ministre canadien a déclaré lors d'une conférence de presse que les exigences du président américain en matière de droits douaniers étaient "insultants" envers les Canadiens. "Ce serait à regret, mais ce serait avec une clarté et une fermeté absolues que nous irions de l'avant avec des mesures de rétorsion le 1er juillet", a déclaré Trudeau. "Les Canadiens sont polis et raisonnables, mais nous n'allons pas non plus nous laisser bousculer."

Une réaction qui a fait bondir le président américain qui s'est empressé de retirer son soutien au communiqué. "Le Premier ministre du Canada Trudeau s’est montré docile et modéré pendant nos réunions au G7, tout cela pour donner une conférence de presse après mon départ dans laquelle il déclare que "les droits de douane américains sont presque insultants" et qu’il ne "se laissera pas bousculer"", a tweeté Donald Trump. "Très malhonnête et faible. Nos tarifs douaniers sont en réponse à ses droits de douane de 270 % sur les produits laitiers!"

Au final, le G7 a fini comme il avait commencé. Avec six pays en froid avec un autre.

Déjà lu?

Déjà lu?