© iStock

À ce moment-ci, il y a 80 ans, la Belgique affrontait son plus puissant séisme!

10 juin 2018

C'était exactement le 11 juin 1938. Il y a pile-poil 80 ans, la Belgique faisait face à un tremblement de terre de magnitude 5,0 sur l'échelle de Richter. Le plus puissant qu'elle n'ait jamais connu. Bilan? 2 morts, plusieurs blessés et des dégâts matériels très importants. 

La population fut surprise par une puissante secousse dont l’épicentre était situé entre Audenarde et Renaix. Celle-ci fut suivie par pas moins de sept répliques dans les jours qui suivirent, dont deux d’une magnitude supérieure à 4.

Un séisme d'une telle intensité qu'il fut détecté par plus de 40 sismographes en Europe. Si puissant que, selon l’observatoire royal de Belgique, il fut décelable jusqu'à Moscou.

De gros dégâts matériels

Un séisme qui ne fut malheureusement pas sans conséquences puisqu'il y eu de nombreux dégâts. Les plus importants ont eu lieu dans les provinces de Flandres orientale et occidentale, dans le nord du Hainaut, ainsi que dans le sud-ouest des Brabant flamand et wallon actuels.

Ce n'est pas moins de 17.500 cheminées qui sont effondrées sur l’ensemble du territoire, tandis que de nombreuses girouettes et croix au sommet d’églises et chapelles se retrouvèrent à terre. Courtrai fut l’une des villes les plus touchées avec 3.000 cheminées détruites.

Rupture dans le Massif du Brabant

Une "pluie de pierre" est véritablement tombée sur la ville de Gand. Beaucoup d'ornements lourds de monuments ont fini leur course sur le sol. Un court-circuit a même provoqué un incendie dans une usine de papier.

Mais quelle est la cause du tremblement de terre de 1938? Selon les scientifiques, il serait probablement dû à une rupture dans le Massif du Brabant, un massif géologique s’étendant sous une grande partie de la Flandre et de la mer du Nord, lequel est couvert d’une couche de sédiments qui s’épaissit vers le nord.

On croise les doigts pour que ça n'arrive pas de nouveau!

Déjà lu ?

Déjà lu?