L'Aquarius, le bateau de l'ONG "SOS Méditerranée" avec 629 migrants à bord

© epa

Matteo Salvini tient ses promesses: il rejette les migrants et les ONG 

11 juin 2018

L'Aquarius, un navire de sauvetage transportant 629 migrants, est bloqué en Méditerranée à la demande de Matteo Salvini. Le nouveau ministre de l'Intérieur italien lui a refusé la permission d'accoster et l'a redirigé vers Malte. Qui a refusé également.

Le navire de l'ONG française "SOS Méditerranée" cherche un port pour déposer les centaines de migrants qu'il a recueillis en mer. Après avoir tenté d'accoster en Italie, où il a été rejeté, l'Aquarius erre entre l'île de Malte et la Sicile, dans l'attente d'obtenir une autorisation.

L'accès aux ports italiens leur a été refusé dimanche par le ministre de l'Intérieur Matteo Salvini. Le leader de la Ligue d'extrême droite a déclaré que c'est Malte qui devrait accepter l'Aquarius. Malte a également refusé, arguant que l'ONG avait recueilli les migrants dans les eaux libyennes, ce qui signifie qu'ils relèvent de la juridiction italienne.

Promesses de campagne

L'Italie est la principale entrée des migrants qui traversent l'Afrique du Nord en direction de l'Europe: une situation complexe qui en dérange plus d'un. Salvini et la Ligue ont surfé sur ce concept, promettant aux électeurs de réagir fermement sur la question et c'est ce qu'ils font.

Salvini a déclaré dimanche sur Facebook que l'Italie disait "non à la traite des êtres humains, non à l'immigration clandestine". Le problème, selon lui, est que "Malte ne prend personne. (...) La France repousse les gens à la frontière et l'Espagne défend ses frontières avec des armes."

Dans un communiqué, il affirme que Malte "ne peut pas continuer à regarder ailleurs lorsqu’il s’agit de respecter des conventions internationales précises sur la protection de la vie humaine".

"50 risquaient de se noyer"

L'agence des Nations Unies pour les réfugiés en Italie a appelé "les États et les acteurs impliqués" à "trouver rapidement des solutions pour permettre aux migrants et aux réfugiés à bord de l'Aquarius de débarquer rapidement et en toute sécurité".

Sur les 623 migrants venant de six embarcations fragiles qui tentaient de traverser la Méditerranée, se trouve 123 mineurs isolés, 11 petits enfants et sept femmes enceintes. "Les personnes que nous avons sauvées hier étaient dans un état difficile, au moins 50 risquaient de se noyer", a déclaré Alessandro Porro, un membre de l'équipage de l'Aquarius.

Contrant les interdictions du gouvernement populiste, les maires de Palerme (Sicile), Naples et Messine ont ouvertement déclaré que leurs ports étaient ouverts à l'Aquarius.

Déjà lu?

Déjà lu?