© epa

Matteo Salvini insiste: il faut fermer tous les ports d'Italie aux migrants sauvés en mer

11 juin 2018

Après avoir interdit à l'Aquarius d'accoster dans un port, le ministre de l'Intérieur italien refuse l'accès à un autre bateau d'une ONG. Et il insiste: il faut fermer tous les ports du pays aux migrants.

Theo Francken voulait refouler les migrants en mer, Matteo Salvini le fait. Le ministre de l'Intérieur italien veut interdire aux migrants sauvés en mer Méditerranée de poser le pied dans les ports d'Italie. Après avoir refusé à l'Aquarius, le navire de l'ONG "SOS Méditerranée", d'accoster, Salvini avertit que le Sea Watch 3 risque de subir le même sort.

"Aujourd'hui, le navire Sea Watch 3, une ONG allemande avec un drapeau néerlandais, est au large des côtes de la Libye en attendant de faire un énième chargement d'immigrants, à débarquer en Italie. L'Italie a cessé de baisser la tête et d'obéir, cette fois-ci IL EST NÉCESSAIRE de #fermerlesports", écrit-il sur Twitter ce lundi matin. Une menace qu'il avait déjà proférée dimanche mais qu'il semble décidé à mettre en application.

Le tweet en question:

Ligue d'extrême droite

Matteo Salvini est également le leader de la Lega (la Ligue), un parti d'extrême droite dont l'objectif principal ces derniers temps est de refouler les migrants pour les renvoyer de l'autre côté de la Méditerranée. Depuis 2013, l'Italie a vu passer quelques 700.000 migrants. Une situation compliquée qui a poussé Salvini a déclaré dimanche dernier qu'il ne voulait pas que son pays devienne "le camp de réfugiés de l'Europe". Et il semble déterminé à poursuivre cet objectif.

L'Espagne dit "oui" à l'Aquarius

C'est une excellente nouvelle qui nous vient d'Espagne ce lundi: le Premier ministre espagnol Pedro Sanchez a annoncé cet après-midi que le royaume accueillerait l'Aquarius, le bateau affrété par l'ONG SOS Méditerranée.

"Il est de notre obligation d'aider à éviter une catastrophe humanitaire et d'offrir un 'port sûr' à ces personnes", indique un communiqué. Le bateau va désormais faire cap vers Valence, là où il sera accueilli.

Déjà lu?

Déjà lu?