© epa

Des images qui font chaud au coeur: des Talibans et des Afghans s'embrassent pour la fin de l'Aïd

16 juin 2018

Il y a quelques jours, ces scènes auraient semblé impossibles: des Talibans afghans ont embrassé des membres des forces de sécurité afghanes dans le cadre d'un cessez-le-feu de trois jours pour célébrer la fin de l'Aïd.

Selfies, accolades, cris de joie... la fin de l'Aïd en Afghanistan s'est accompagnée cette année d'un cessez-le-feu de trois jours qui a donné lieu à des scènes de réjouissance comme le pays n'en avait plus vu depuis longtemps.

Le président afghan Ashraf Ghani a prolongé le cessez-le-feu du gouvernement et a appelé les talibans à faire de même. Le gouvernement a également libéré certains militants talibans de la prison. Suite à cette annonce de trêve, des membres des deux factions opposées se sont retrouvés en rue et ont fraternisé.

"Je suis là afin d’offrir mes vœux pour la fête à nos frères de la police et de l’armée", a expliqué à l’AFP le commandant taliban Baba. "Nous avons réussi à maintenir le cessez-le-feu jusqu’à présent. Tout le monde est fatigué de la guerre et si nos dirigeants nous ordonnent de poursuivre le cessez-le-feu, nous le maintiendrons pour toujours".

25 morts dans un attentat suicide

Mais alors que ces scènes de fraternisation se produisaient, une bombe a éclaté à Nangarhar dans un attentat suicide contre un rassemblement de Talibans et de responsables gouvernementaux. La bombe a fait 25 morts.

Les talibans et les résidents locaux ont été parmi les victimes de l'attaque, a déclaré à la BBC le porte-parole de la province, Attaullah Khogyani, ajoutant que 54 personnes avaient été blessées. Le groupe État islamique, qui est actif dans la région, a revendiqué l'attaque.

C'est la première fois qu'un cessez-le-feu de la sorte est négocié en Afghanistan depuis qu'une coalition internationale menée par les États-Unis a débarqué dans le pays en 2001.

Rencontre entre des Talibans et des villageois afghans

© epa

Les Talibans défilent avec le drapeau afghan et un drapeau blanc

© epa

Des selfies pour immortaliser ce moment

© epa

Certains détails rappellent toutefois que le conflit n'est jamais très loin

© epa

Déjà lu?

Déjà lu?