© iStock

9 choses à faire et voir absolument en vacances à Istanbul

27 juin 2018

Istanbul est la destination vacances parfaite pour profiter du soleil, visiter des lieux magiques et se détendre sur la plage. Voici 9 choses à faire.

Byzance, Constantinople, ou encore Stamboul: Istanbul a plusieurs visages et, surtout, beaucoup de noms différents. Peu importe comment tu décides de l'appeler, l'essentiel est que tu ailles un jour en vacances en Turquie et passes par Istanbul. Car la capitale culturelle de la Turquie est sans aucun doute LA ville à inscrire sur ta to do list.

Istanbul est la plus grande ville et métropole de Turquie, mais aussi une vraie caverne d'Ali Baba en termes de visites et choses à voir. Si tu n'as pas encore regardé les activités à faire à Istanbul, voici un petit guide pratique qui devrait t'en mettre plein les yeux.

1. La Mosquée bleue

La Mosquée bleue est connue pour être la plus belle mosquée d'Istanbul. C'est un vrai symbole dans cette grande ville de Turquie où la culture de l'Orient et de l'Occident se rencontrent. La Sultanahmet Camii, en turc, se situe dans le quartier de Sultanahmet à Istanbul.

Son nom vient du fait qu'elle comporte 20.000 carreaux de faïence de couleur bleue. Visitée par des millions de voyageurs venus des 4 coins du monde chaque année, la Mosquée bleue est un des incontournables de la ville. De l'extérieur comme de l'intérieur, tout est somptueux.

À l'intérieur, il y a une immense salle de prière qui est couverte par un grand nombre de tapis. Une autre pièce centrale de l’intérieur de la Mosquée bleue est le mirhab, niche indiquant la direction de la Mecque vers laquelle les musulmans doivent se tourner pour prier.

Portée par quatre piliers imposants, la coupole principale est de 23 mètres de diamètre et est élevée à 43 mètres de hauteur. La Mosquée bleue comporte aussi d’autres coupoles plus petites ainsi que des demi-dômes. Une fois la visite terminée, tu peux te balader aux pieds de l'édifice où se trouvent de magnifiques jardins.

2. La basilique Sainte-Sophie

Juste en face de la Mosquée bleue, tu trouveras la basilique Sainte-Sophie. En réalité, la basilique n'est aujourd'hui plus un lieu de culte. Elle est devenue un musée en 1934 et est maintenant ouverte au public. Elle représente très bien l'architecture byzantine, avec ses coupoles et ses facettes aux dimensions impressionnantes. La basilique Sainte-Sophie est d'ailleurs considérée comme étant la huitième merveille du monde. Et payer dix euros pour visiter l'une des merveilles du monde, ce n'est vraiment pas cher. Tu devrais même être ravi d'avoir pu voir ce petit trésor érigé à Istanbul.

3. Le palais englouti

Après avoir visité l'incontournable basilique Sainte-Sophie, tu ne peux pas manquer, de l'autre côté de la rue, la Citerne-basilique. Elle est aussi appelée palais englouti ou Yerebatan Sarnici en turc. C'est une gigantesque citerne souterraine de Constantinople, d'où son nom. Aujourd'hui, elle est encore considérée comme l'un des monuments les plus spectaculaires encore visibles à Istanbul.

À l'intérieur y règne une ambiance humide et fraîche où une forêt de colonnes de marbre à peine éclairée par des lampes rougeoyantes se révèle. Tout au long de la visite, tu auras également l'occasion de voir de nombreux poissons qui nagent autour des visiteurs.

La basilique mesure en tout 138 mètres sur 64,6 mètres de large et sa capacité est estimée à 78.000 mètres cubes, ce qui en fait la plus grande citerne de ce type à Constantinople. Aujourd'hui, ce lieu unique sert de cadre à des concerts.

4. Le grand bazar d'Istanbul

Le grand bazar d'Istanbul, appelé également le Kapalicarsi, est un marché couvert à Istanbul qui se situe sur la rive européenne de la vieille ville. C'est le plus grand bazar couvert au monde, avec une superficie de 45.000 m2, 60 allées et 4.000 boutiques. D'ailleurs, pour y entrer, c'est un vrai labyrinthe: l'endroit dispose de 18 portes différentes réparties sur tous les côtés du bâtiment.

Rassure-toi, un aussi grand marché est un minimum organisé. En effet, le bazar est divisé en plusieurs "quartiers". D'un côté, tu as des vendeurs de textile, de l'autre des vendeurs de cuir, et ailleurs d'autres qui vendent des bijoux, des antiquités ou encore des tapis. Des accessoires non seulement traditionnels, mais aussi et surtout de qualité.

En fait, c'est le lieu idéal pour trouver tes souvenirs de vacances. Le seul souci, c'est que le bazar ne désemplit jamais. Il accueille parfois jusqu'à 500.000 personnes en une seule journée. En sortant, tu peux te rendre très facilement vers le bazar égyptien où tu trouveras un grand choix d'épices et de pâtisseries uniques. Et là, avoue que tu baves déjà en imaginant les étales de baklavas?

5. Un tour en bateau sur le Bosphore

La croisière sur le Bosphore d'Istanbul est un incontournable, ton séjour ne serait pas complet sans cette visite. Tout comme Paris ne serait pas le même sans la Seine, on ne peut pas penser à Istanbul sans l'associer au Bosphore. Il constitue en fait la frontière entre deux continents, l'Asie et l'Europe, et relie la mer noire à la mer de Marmara.

Long de 42 kilomètres, le détroit du Bosphore est devenu un vrai symbole de la ville. Une croisière sur le Bosphore est le meilleur moyen pour découvrir Istanbul et ses environs. C'est pourquoi, tous les jours, des croisières y sont organisées à partir du port d'Eminönü. Si tu préfères partir à la découverte de ce joli coin à pied, c'est également faisable. En effet, tu peux marcher le long du Bosphore, mais il te faudra une bonne paire de baskets. Pour rejoindre Emirgan depuis Galata, il faut déjà compter 15 kilomètres et environ trois heures de marche. Autant te prévenir tout de suite: tu risques d'avoir mal aux pieds, surtout que certaines parties ne sont pas du tout adaptées aux piétons. Mais au moins, tu pourras t'en mettre plein la vue.

6. Visiter le quartier de Vefa et goûter le boza

Le quartier de Vefa n'est pas toujours considéré comme l'un des incontournables à faire en visite à Istanbul. Mais c'est toujours agréable d'y faire un tour. En réalité, le quartier de Vefa, c'est un peu là où l'on ressent véritablement l'âme d'Istanbul. Le quartier est resté très authentique et traditionnel. Se perdre dans les ruelles de Vefa permet réellement de sortir des sentiers battus et de s'imprégner de la culture turque.

D'ailleurs, si tu veux te mettre dans la peau des locaux, tu dois absolument goûter le boza, la boisson locale typique. Le boza est en fait une boisson légèrement sucrée et confectionnée à base de blé fermenté. Dans le quartier de Vefa, une boutique est d'ailleurs bien connue pour le boza, il s'agit de Vefa Bozacisi. Ouverte depuis plus de 130 ans, cette boutique est très réputée pour son boza. En y entrant, tu feras un saut dans le temps, tant la décoration n'a pas changé.

7. La place Taksim d'Istanbul

La place Taksim est située au début de la Istiklal Caddesi, une longue rue piétonne très connue à Istanbul (et qui vaut aussi le détour), et apparaît comme étant le point central de la ville d'Istanbul. C'est d'ailleurs devenu le symbole de la révolte depuis 2013, lorsque la place Taksim avait été occupée pendant deux semaines lors d'une protestation sans précédent contre le gouvernement de Recep Tayyip Erdogan.

Aujourd'hui, la place Taksim est vue comme un bastion dédié au mode de vie libéral. Mais elle n'est pas uniquement cela. Elle est aussi un lieu très animé et vivant où affluent des centaines et des centaines de personnes chaque jour. D'ailleurs, une mosquée est en construction sur cette place qui incarne plus que jamais l'histoire politique turque.

8. Le palais de Topkapi

Situé au cœur d’Istanbul, le palais de Topkapi est un lieu à ne surtout pas manquer. C'est en effet l’un des lieux les plus emblématiques de la ville. Il te faudra un peu de temps pour découvrir tout ce qu'il y a à voir dans ce lieu car il s'étend sur une superficie de 700.000 mètres carrés.

Comprenant aussi bien des cours, des jardins, de nombreux bâtiments et des kiosques par-ci par-là, le palais de Topkapi est une véritable ville dans la ville. Son dernier étage t'offre une vue à couper le souffle sur Istanbul, le Bosphore ainsi que la mer de Marmara. Le palais de Topkapi a été construit en 1459 sur l'acropole de l'antique Byzance et était habité par les sultans ottomans à l'époque.

Pour le visiter, il faudra compter 40 livres turques, soit l'équivalent de 10 euros. Tu peux également choisir de visiter le Harem, mais il faudra ajouter 25 livres, soit 6,50 euros.

9. La tour de Galata

Si tu vas à Istanbul, tu entendras d'office parler du quartier de Galata. Si tu as le courage de monter les escaliers Camondo, situés au milieu de rangées de hauts immeubles, c'est à la fameuse Tour de Galata que tu arriveras.

Dans un style art-nouveau, ces escaliers sont connus en partie parce qu'ils portent le nom d'une grande famille juive de banquiers originaires de Constantinople. Une fois que tu auras grimpé ces marches, tu pourras jouir d'une superbe vue à 360° sur la ville; où l’immensité d’Istanbul fascine toujours autant. À l'origine, cette tour d’observation a été construite par les Génois en 1348 et avait pour but de surveiller les flottes commerciales. L'ascension se fait via un ascenseur capable de transporter 8 à 10 personnes et l'entrée pour y arriver est de 6 euros. Ce n'est pas forcément donné, mais tu ne le regretteras pas!

Tu l'auras certainement compris, Istanbul n'attend plus que toi!

Déjà lu?

Déjà lu?