Image d'illustration

© epa

La guerre au plastique est déclarée en Australie mais les clients pètent les plombs

2 juillet 2018

L'interdiction des sacs en plastique à usage unique ne se fait pas dans la douceur en Australie. Les supermarchés doivent prendre des mesures spéciales pour éviter que leur personnel ne se fasse agresser par des clients en rage.

Difficile de changer certains usages solidement ancrés dans notre quotidien quand ils soutiennent une certain insouciance consumériste. Bannir le plastique, ça passe par prendre ses propres sacs avant d'aller faire des courses mais dans plusieurs supermarchés d'Australie, les clients ne sont pas encore prêts à le faire.

Un employé de la chaîne Woolworth a été quasiment étranglé ce week-end par un client en rage parce qu'il refusait de lui donner un sac en plastique à usage unique, rapporte The West Australian. D'autres supermarchés ont dû réquisitionner plus de personnels ces derniers jours afin d'aider les clients à intégrer cette transition dans le calme. Cette confusion nationale et cette animosité des clients ont amené les médias australiens à parler d'une "bag rage", littéralement "la rage des sacs".

Initiative nationale

L'interdiction de donner des plastiques à usage unique fait partie d'une initiative nationale visant à réduire les déchets plastiques en Australie. Depuis quelques années, le pays fait maintenant face à ce que certains appellent le "tsunami de plastique": les plages et les bords de mer sont recouverts de détritus plastiques.

À partir du 1er juillet, les principaux commerces de tous les États australiens seront sanctionnés s'ils fournissent des sacs en plastique à usage unique. La chaîne nationale de supermarchés Coles, détenue par Wesfarmers, a retiré dimanche des sacs en plastique à usage unique de ses magasins, peu de temps après que son rival Woolworths ait interdit les sacs le 20 juin. Seuls deux enseignes refusent encore de suivre la mesure.

Plaintes des clients

De nombreux Australiens ont mal pris la nouvelle. Pour les clients de la chaîne de supermarché Woolworth, le détaillant a simplement trouvé une nouvelle façon de faire encore plus de bénéfices en demandant 15 cents australiens (environ 9 cents d'euros) pour un sac en plastique réutilisable. Pour éviter les bagarres, Woolworth a donc décidé de les offrir gratuitement jusqu'au 8 juillet.

"Ils veulent juste un peu plus d'aide de notre part pour passer à travers la transition", a déclaré Claire Peters, directrice général de Woolworths. Après avoir vu les esclandres chez son rival, la chaîne Coles a décidé dimanche d'ouvrir toutes ses caisses. Elle espérait ainsi réduire les files d'attente causés par les explications du personnel à chaque client.

Rappelons que plus de 8 millions de tonnes de plastique finissent dans les océans du monde chaque année, selon l'ONU, qui a demandé à ce que les sacs à usage unique soient complètement éliminés d'ici 2022. Mais pour mener cette guerre contre les plastiques, il va falloir s'armer de patience et de diplomatie.

Déjà lu?

Déjà lu?