© Air New Zealand

"Une menace existentielle": quand un burger vegan fait trembler les ministres néo-zélandais

6 juillet 2018

Ils ont le goût de la viande et jutent comme des burgers classiques pourtant les Impossible Burger sont totalement vegans. En découvrant qu'ils étaient servis dans les avions d'Air New Zealand, le Premier ministre néo-zélandais a déclaré qu'ils étaient une menace pour l'industrie de la viande de l'île.

Air New Zealand est la première compagnie aérienne à servir des Impossible Burger, ces burgers veggies contenant des molécules spéciales qui leur donnent le goût et l'aspect d'un burger à la viande. Le burger est produit par Impossible Food, une start-up californienne. Travailler avec eux est un choix dont la compagnie se glorifie mais c'est aussi un choix qui n'amuse pas du tout le Premier ministre néo-zélandais.

Mercredi, le PM Winston Peters s'est dit "totalement opposé au faux boeuf", rapporte le média néo-zélandais Stuff, et a ajouté que la compagnie aérienne devrait utiliser de vrais produits animaux. Le burger de la Silicon Valley représente pour lui une menace à l'industrie de la viande néo-zélandaise, l'île du Pacifique étant réputée pour sa viande de qualité.

"Gifle" et "menace"

Il est rejoint sur ce point par Mark Patterson, le porte-parole des industries primaires, qui a publié un communiqué pour mettre les choses au clair. Il y annonce que le hamburger végétal pourrait constituer "une menace existentielle pour le deuxième plus gros exportateur de Nouvelle-Zélande" et une "gifle" pour le secteur national des viandes rouges qui pèse 9 milliards de dollars.

Le député national et porte-parole de l'agriculture Nathan Guy s'est également emporté contre cette menace alimentaire. "Décevant de voir Air NZ promouvoir un hamburger de substitut de viande sur ses vols vers les États-Unis. Nous produisons les steaks et agneaux les plus délicieux de la planète - sans OGM ni hormones. Le transporteur national devrait pousser nos produits haut de gamme et aider à vendre la Nouvelle Zélande au monde", a-t-il tweeté.

Mais les ministres néo-zélandais ne devraient pas s'inquiéter outre mesure car leur précieuse industrie est loin d'être en péril. Dans un communiqué, Air New Zealand a répondu que l'entreprise dépensait des millions de dollars chaque année pour acheter du boeuf et de l'agneau néo-zélandais, et que le hamburger végétarien ne représentait aucune menace pour l'industrie nationale de la viande rouge.

La compagnie aérienne a sorti une vidéo amusante pour annoncer l'arrivée de l'Impossible Burger sur ses lignes:

Déjà lu?

Déjà lu?