Le champion du jour: Gilles Verdez tacle violemment Thierry Henry pour son job avec les Diables rouges

9 juillet 2018

Tout le monde à son avis ou presque sur le rôle que joue Thierry Henry, Français, au sein du staff de l'équipe de Belgique. Gilles Verdez, chroniqueur de TPMP à la langue bien pendue, a utilisé des mots durs. Titi est pour lui anti-patriotique. 

C'est LA question qui est sur toutes les lèvres: Thierry Henry, meilleur buteur de l'histoire de l'équipe de France, va-t-il sauter de joie après la victoire des Diables rouges ce mardi? Eden pense que oui, parce que Titi "travaille pour nous maintenant" sur le ton de la plaisanterie.

Un humour qui n'est pas partagé par tous. Sur le plateau de CNews ce dimanche, Gilles Verdez a lâché les chevaux: "Thierry Henry, ce qu'il est en train de faire là, c'est scandaleux. Vous ne pouvez pas combattre contre votre pays quand même!". Fort heureusement, le plateau a l'air autant abasourdi que nous par de telles âneries.

Que veut vraiment Thierry Henry?

Mais derrière cette polémique de comptoir, se cache un désamour plus profond. Depuis sa main qui a qualifié la France pour la Coupe du monde 2010 aux dépens de l'Irlande, le champion du monde (1998) et champion d'Europe (2000) n'est plus en odeur de sainteté dans son pays. Surtout, aussi, depuis la crise de Knysna qui a vu l'équipe de France faire la grève en plein Mondial, du jamais vu. Il avait été reproché à Thierry Henry, joueur-cadre, d'avoir laissé faire les choses à défaut de les avoir provoquées.

Depuis, le Français s'est exilé à Londres où il profite d'un juteux contrat de consultant avec la Sky. En fait, on ne sait pas très bien quelles suites veut donner l'ancien attaquant à sa carrière. S'il joue actuellement un rôle de T3 aux côtés de Roberto Martinez, il n'a jamais désiré postuler au sein de la Fédération française de football. Thierry Henry passe même ses diplômes d’entraîneur en Belgique.

Mais quand Arsène Wenger, ancien entraîneur d'Arsenal, lui a proposé de reprendre les U19 du club londonien, celui-ci a décliné l'offre, préférant palper ses pounds auprès de la chaîne britannique. Personne ne connaît vraiment la détermination de Thierry Henry à devenir entraîneur de football.

Mais qui sait, c'est peut-être en commençant avec les Diables rouges qu'il écrit la première page de sa future carrière.

Déjà lu?

Déjà lu?