© epa

Theo Francken porte plainte contre les manifestants "d'extrême-gauche" du centre fermé 127 bis

10 juillet 2018

"Une plainte avec constitution de partie civile a été déposée contre les auteurs" des dégâts occasionnés au centre fermé 127 bis, a tweeté ce mardi le secrétaire d'État à l'Asile et aux Migrations Theo Francken (N-VA).

Une centaine de personnes du collectif "Not In My Name" s'étaient rassemblés le 20 juin dernier devant les grilles du centre fermé 127 bis à Steenokerzeel, pas loin de l'aéroport de Zaventem. Les manifestants avaient bloqué le chantier du centre qui devraient bientôt accueillir des familles avec enfants en situation d'illégalité sur le territoire belge.

Selon le secrétaire d'État Theo Francken, les militants auraient causé des dégâts au centre pour un montant total estimé à 5.880 euros.

"Dégâts au toit"

"Manifestation d'extrême gauche il y a quelques semaines devant le centre fermé: estimation des dégâts au toit et au bâtiment administratif atteint 5880,60 euros. Une plainte avec constitution de partie civile a été déposée contre les auteurs #tolérancezéro", a-t-il tweeté.

C'est également durant cette journée du 20 juin que deux équipes de la RTBF ont été arrêtées et emmenées au commissariat le plus proche. L'incident avait fait l'objet d'un débat à la Chambre et avait amené le Premier ministre Charles Michel à parler de "fake news, mensonge, populisme".

Déjà lu?

Déjà lu?