© New York University

Quand un glacier lâche un iceberg de 7 km de long et rappelle que la montée des eaux est réelle

11 juillet 2018

Imagine une immense langue de glace qui se brise et plonge dans la mer, provoquant de hautes vagues et un bruit fracassant. C'est ce qui est arrivé au Groenland il y a deux semaines et cela a été filmé par une équipe de scientifiques. L'iceberg libéré fait à peu près la taille de la commune d'Uccle.

La quantité de glace présente au Groenland et au Pôle Nord diminue de jour en jour. L'eau gelée fond et vient s'ajouter aux eaux du globe, entraînant ce phénomène climatique inquiétant que l'on appelle la montée des eaux. Certaines personnes importantes, comme le président américain Donald Trump, estime que la montée des eaux n'est qu'un mythe mais pour la majorité des scientifiques, c'est une réalité factuelle.

Pour le prouver, une équipe de scientifiques de la New York University s'est rendue au Groenland. Les chercheurs ont filmé un iceberg de quatre miles de long (environ 6,7 kilomètres) qui se détachait d'un glacier dans l'est du Groenland. Cet événement impressionnant souligne "l'une des forces à l'origine de l'élévation du niveau de la mer à l'échelle mondiale", écrivent les scientifiques.

Voici la vidéo de la glace qui se détache

Iceberg de la taille d'Uccle

Cet instant de vêlage - c'est le nom scientifique désignant la perte d'icebergs par un glacier - a été capturé en vidéo le 22 juin à 23h30, heure locale. Le vêlage a duré environ 30 minutes mais la vidéo a été accélérée pour arriver à environ 90 secondes.

L'iceberg qui s'est détaché a une taille qui s'étendrait du quartier de Manhattan à Midtown, dans la ville de New York, ont expliqué les scientifiques. Ce qui représente à peu près la taille de la commune d'Uccle (voir image ci-contre).

Jusqu'à présent, le glacier Thwaites, qui représente une partie de la calotte polaire occidentale, a déjà drainé une masse d'eau à peu près équivalente à celle de la Grande-Bretagne ou de l'État de Floride. Cette fonte est responsable d'environ 4% de l'élévation globale du niveau de la mer, un montant qui a doublé depuis le milieu des années 1990.

Déjà lu?

Déjà lu?