© epa

L'enfer a un nom en Grèce et s'appelle le feu: le bilan est maintenant de 74 morts dont un Belge

24 juillet 2018

Le bilan des victimes s’accroît d'heure en heure. Des feux de forêt dans la région d'Athènes ont déjà fait 74 morts et 170 blessés. Parmi les victimes, on retrouve un Belge, a fait savoir Didier Reynders (MR), le ministre des Affaires étrangères. Cinq autres Belges sont toujours portés disparus.

Les feux à l'ouest et au nord-est de la capitale grecque ont déjà causé beaucoup de dégâts. Hier, un incendie a démarré dans les collines de Kineta, à environ 60 kilomètres à l'ouest d'Athènes. Et petit à petit il s'est étendu. Le deuxième feu de forêt fait rage à environ 45 kilomètres au nord-est de la capitale grecque.

Des touristes perdus

Le gouvernement craint que le nombre de victimes augmente encore et fort. 74 décès et 170 blessés ont été déclarés jusque maintenant selon les derniers chiffres disponibles. Toutes ces personnes ont été victimes des incendies alors qu'elles tentaient de fuir. Beaucoup de personnes sont aussi portées disparues, surtout des touristes.

`L'état d'urgence a été déclaré dans deux régions. Beaucoup de personnes ont dû quitter leur maison. Et les stations balnéaires de Mati et Rafina ont été touchées. Dans le village de Mati à 30 kilomètres à l'est d'Athènes, quatre corps calcinés on été retrouvés sur la voie publique. La ville côtière touristique a été attaquée lundi par le feu qui s'est propagé rapidement et a été ravagée en partie. Dans le port de Rafina, de nombreux bateaux sont arrivés avec des rescapés des plages grecques.

Le Premier ministre, Alexis Tsipras a dû raccourcir sa visite en Bosnie car l'état d'urgence a été déclaré dans son pays. La Grèce a aussi demandé l'aide de l'Union européenne pour tenter de venir à bout de ces incendies.

Acropole à proximité

Depuis jeudi, il fait entre 38 et 40 degrés en Grèce. Le vent, qui souffle très fort, rend le travail des pompiers très compliqué. Et les incendies tardent à être éteints.

Les pompiers tentent de venir à bout des incendies avec des canadaires et des hélicoptères. Des centaines de pompiers ont été déployés. Le nombre de personnes ayant déjà été évacuées n'est pas très précis, mais ce que l'on sait c'est que l'électricité et l'eau courante sont absentes pour le moment de la région.

Les feux de forêt sont fréquents quand la Grèce connait des étés très chauds. Le pays a déjà connu une situation similaire voire pire en 2007 lorsque 60 personnes ont perdu la vie dans des incendies dans le sud du pays.

À cause de la chaleur, l'Acropole a été fermé aux visites pendant plusieurs heures hier. Selon la législation grecques, les sites publics peuvent être interdites au public si le thermostat indique plus de 36 degrés. En Grèce le site de l'Acropole est le site le plus visité. Chaque année, il accueille plus de 2,7 millions de visiteurs.

Une victime belge

Le ministère des Affaires étrangères belge a fait savoir durant la journée que 19 Belges, présents sur place, n'avaient pas encore donné de nouvelles.

Une mauvaise nouvelle est tombée vers 19h et confirmée par Didier Reynders (MR): un Belge a succombé à ses blessures sans qu'on sache son identité. 5 autres de nos compatriotes sont toujours portés disparus.

© epa
© epa
© epa

Déjà lu?

Déjà lu?