Les incendies tout près de Whiskeytown, dans le nord de la Californie.

© epa

66.000 hectares partis en fumée, 6 morts et des milliers de personnes évacuées: la situation en Californie est grave

29 juillet 2018

Les incendies en Californie se font de plus en plus menaçants. La situation commence à être catastrophique: près de 66.000 hectares ont été consommés dans plusieurs comtés de l'État, forçant des milliers de gens à fuir leur maison. On dénombre déjà six morts et de nombreux bâtiments détruits. L'origine de ces feux pourrait être en partie criminelle.

La Californie est de nouveau en proie à de violents incendies, alors que de nombreuses régions de l'État américain avaient déjà été ravagées par les flammes en septembre, octobre et décembre l'année dernière. Depuis la mi-juillet, ses habitants ne connaissent qu'incendies à répétition, mais le feu commence à gagner sérieusement du terrain.

L'état d'urgence a d'ailleurs été déclaré dans plusieurs comtés (Lake, Mendocino, Napa et Riverside notamment) et six morts sont déjà à déplorer. En outre, des milliers de personnes ont déjà reçu l'ordre d'évacuation, et ce chiffre ne fait que grossir d'heure en heure.

Selon le Bureau des Services d'urgence du Gouverneur de Californie (Cal OES), au moins 14 incendies sont en cours dans l'ensemble de l'État. Quelque 10.000 pompiers sont mobilisés nuit et jour pour combattre les flammes. Mais la situation est déjà catastrophique: quelque 65.860 hectares au total sont partis en fumée, selon les dernières informations du Cal OES ce dimanche matin (voir tweet ci-contre). Et entre 5 et 30 % seulement du feu - dépendant des endroits - serait actuellement contenu.

Un pyromane arrêté

Près de Redding (une ville du nord de la Californie), l'incendie baptisé "Carr" a causé ce jeudi la mort de deux pompiers. Depuis le début de la semaine, ce feu a consommé près de 34.000 hectares, détruit plus de 500 bâtiments et endommagé 75 autres, indiquait hier de son côté le service des pompiers CAL FIRE. Les flammes progressent très vite en raison des conditions météorologiques particulièrement chaudes et sèches. Ainsi, vendredi soir, la superficie brûlée n'était "que" de 20.000 hectares.

Dans le sud de la Californie, c'est le feu "Cranston" qui ne cesse de gagner du terrain. Plus de 1.300 pompiers se battent toujours contre les flammes, les routes ont dû être fermées, environ 7.000 personnes ont dû être évacuées et 5 maisons ont été détruites, indiquait ce samedi le service national des forêts.

Plus au nord, on parle du feu "Ferguson". Il menace sérieusement le parc national de Yosemite, qui a d'ailleurs dû fermer en partie. Le célèbre Half Dome n’est même plus visible, tant une épaisse fumée recouvre tout le paysage. La vallée, quant à elle, ressemble désormais à une ville fantôme.

Une partie de ces incendies pourrait être d'origine criminelle. Un homme de 32 ans a, en effet, été arrêté ce vendredi, soupçonné d'être le pyromane à l'origine de 9 incendies dans le sud-ouest du comté de Riverside.

Voici la situation en quelques images: le feu "Cranston" près d'Idyllwild, dans le sud de la Californie

© epa
© epa
© epa

L'état de la forêt national de San Bernardino, dans le sud de la Californie

© Getty images

Les pompiers éteignant les flammes de la forêt, jeudi dernier

© Getty images

Le feu "Carr" près de Whiskeytown, dans le nord de la Californie

© Getty images

Et voilà la situation une fois les flammes éteintes...

© epa

Le feu "Carr" a détruit de nombreuses voitures et habitations

© epa

Déjà lu?

Déjà lu?