© iStock

Les manèges à poneys à Bruxelles choquent les internautes qui poussent un gros coup de gueule

5 août 2018

Les manèges à poneys de la Foire du Midi choquent les internautes. Un français en visite à Bruxelles a dénoncé la situation via Twitter. À Bruxelles et en Wallonie, les manèges à poneys sont encore légaux mais ils seront interdits dès 2019.

Tout est parti de ce tweet

La vidéo a été tournée sur la Foire du Midi. Un internaute de passage à Bruxelles, s'est rendu sur la célèbre foire où il a vu un manège à poneys. Il pousse un coup de gueule et appelle à partager la vidéo, qui l'a été plus de 25.000 fois en quelques heures. La vidéo fait le buzz et a notamment été repartagée par l'ONG française 30 millions d'Amis. De nombreux internautes ont réagi en qualifiant l'attraction "d'honteuse", "dégoûtante" et déclarant que cette attraction "n'avait rien de divertissant". Ils s'interrogent également sur la légalité de "l'attraction".

Pour le moment, elle est belle et bien légale. Mais la secrétaire d’État au bien-être animal, Bianca Debaets (CD&V) a décidé d'interdire les poneys de foire dans la région de Bruxelles-Capitale. L'ordonnance sera mise en place dès janvier 2019. "Il existe des lieux appropriés, par exemple des fermes urbaines. On ne peut plus tolérer aujourd’hui que des poneys doivent tourner en rond très longtemps dans un contexte de bruit assourdissant des autres attractions. C’est en contradiction totale avec l‘environnement naturel des chevaux ou des poneys" avait expliqué la secrétaire d'État.

Différentes villes ont déjà interdit cette pratique, il s'agit de Gand, Anvers, Bredene, Louvain et Waterloo.

Fini en Wallonie en 2019

En Wallonie, le Code du bien-être animal du ministre du bien-être animal Carlo Di Antonio (cdH) a été adopté. Il interdit, notamment, l'utilisation de poneys de kermesse. Ce code stipule également que tout propriétaire d'un animal de compagnie devra désormais détenir un permis. Il sera automatique et sans formalité mais retirable en cas d'infraction au Code.

Du côté de Namur, les manèges à poneys sur la foire suscitent également beaucoup de réactions. Le bourgmestre de la ville, Maxime Prévot (cdH), a déjà expliqué qu'il n'attendrait pas la mise en place du Code du bien-être animal pour réagir. Il a sollicité un rapport du vétérinaire de la Ville sur les conditions de transport, l'état sanitaire ainsi que les conditions d'utilisation des animaux.

Déjà lu?

Déjà lu?