© getty

L'enfer remplace le lieu de vacances paradisiaque: une personne est assassinée toutes les 8 minutes au Brésil

10 août 2018

Le nombre de meurtres perpétrés au Brésil est en augmentation. 63.880 personnes tuées en 2017, soit 3% de plus qu'en 2016. Toutes les huit minutes, une personne est tuée dans ce pays. Le nombre de viols a augmenté de 8% au cours de la même période. 

À Rio de Janeiro, le nombre de meurtres a même augmenté de 25% au cours des trois dernières années. La ville a en effet connu un déclin après la Coupe du monde et les Jeux olympiques. L'année dernière, à peine 10% des 63.880 meurtres connus ont réellement eu des suites. Mais dans seulement 4% des cas, l'auteur a été reconnu coupable.

D'après les données du Forum brésilien indépendant sur la Sécurité publique, 14 policiers seraient également tués chaque jour, soit, une augmentation de 20%.

"C'est un scénario dévastateur", écrit Renato Sérgio de Lima, directeur du forum. Selon lui, le nombre de meurtres a été aggravé par les lois et des procédures judiciaires obsolètes mais aussi le développement du crime organisé.

Les Brésiliens veulent partir

La situation est devenue si grave que 52% des Brésiliens ayant un revenu supérieur à 2.500 dollars veulent quitter le pays. Et 56 % des Brésiliens très éduqués souhaitent également émigrer. Au total, ce n'est pas moins de 43% des Brésiliens qui souhaiteraient partir à l'étranger s'ils le pouvaient.

Côté business, ça ne va pas fort non plus. Les entreprises souffrent de pertes et de la violence quotidienne des actions menées par les gangs. À Rio de Janeiro, un camion s'est fait voler par des bandes organisées et armées toutes les 50 minutes l'année dernière.

Les touristes ne viennent plus

À cause de la violence, de moins en moins de touristes décident de passer leurs vacances au Brésil. Les recettes du tourisme à Rio ont baissé de 42% au cours des premiers mois de l'année 2018.

Pourtant, en dehors de tout ça, le Brésil a tout ce qu'il faut pour être l'une des destinations les plus prisées au monde. Un climat magnifique, une nature spectaculaire, de belles plages, de hauts lieux culturels, tout est réuni. Mais en dehors des chiffres enregistrés lors de la Coupe du monde et des Jeux olympiques, c'est un des rares pays où le nombre de touristes n'a pas augmenté depuis les années 90.

Les chiffres sont si mauvais que chaque année, il y a plus de gens qui achètent un billet pour visiter la Tour Eiffel à Paris que de gens qui partent en vacances au Brésil.

Déjà lu?

Déjà lu?