© Facebook Free Mom Hugs

Cette association américaine offre des "câlins gratuits de mamans" aux homosexuels rejetés par leurs parents

28 août 2018

On connait tous le concept de "Free Hugs", qui consiste à offrir des câlins à qui le veut. Mais le "Free Mom Hug" va encore plus loin: offrir un vrai câlin de maman aux personnes qui ont été rejetése par leurs parents à cause de leur sexualité. 

Ce lundi, le monde découvrait les propos du pape sur l'homosexualité, qui en ont choqué plus d'un: l'homosexualité serait, selon le souverain pontife, une sorte de maladie mentale qui demanderait des séances chez le psy. En demandant aux parents de prier pour leurs enfants présentant des signes de tendances homosexuelles, des activistes de la communauté LGBT+ s'inquiètent du traitement d'enfants gays par leurs parents. Aux États-Unis, on a trouvé la meilleure réponse: les "Free Mom Hugs". Le concept est simple: des mères de famille proposent des câlins affectueux à des personnes homosexuelles qui ont été rejetées par leurs parents.

Une idée née en Oklahoma

Ce nouveau concept, on le doit à l'auteure Sarah Cunningham, originaire d'une ville très conservatrice d'Oklahoma. Très croyante, elle a du faire face aux nombreux commentaires et critiques des habitants de sa ville quand son fils a fait son coming out. Le dilemme était horrible pour Sarah: choisir entre sa foi et son fils. Après avoir fait le tour de plusieurs groupes sur Facebook, elle décide d'ouvrir son esprit et de se rendre à une Gay Pride en 2014. Révélation.

Elle s'est alors rendu compte que de nombreux enfants n'étaient pas aussi chanceux que son fils, qui a très vite été accepté dans sa famille. C'est pourquoi, elle retourne au même évènement un an plus tard, mais cette fois-ci, elle s'y rend avec un carton "Free Mom Hugs" pour offrir des câlins à toute personne en manque d'affection parentale. Elle crée même une publication Facebook où elle propose d'aider des enfants rejetés par papa et maman.

Sa publication a tellement de succès qu'elle décide de créer la page Facebook "Free Mom Hugs", qui compte actuellement 36.000 likes. Elle a donc lancé un nouveau phénomène qui est repris un peu partout dans les rassemblements LGBT+, comme la gay pride d'Austin aux États-Unis. L'auteure Jen Hatmaker, de l'Austin New Church, une église progressiste, a en effet proposé des câlins gratuits à un peu près tout le monde et elle a fait beaucoup de bien à ceux qui en avaient besoin.

Voici le poste de la donneuse de câlins

Dans les commentaires, on peut lire ce genre de chose de la part des personnes qu'elle a câlinées: "Ça me manquait. Ma mère ne m'aime plus, mon père ne me parle plus depuis trois ans. Encore plus de câlins s'il vous plait..."

Jen Hatmaker est plus ou moins connue Outre Atlantique puisqu'elle s'était publiquement opposée à Donald Trump et elle voue sa vie à la défense de la communauté LGBT+, malgré sa foi. En tout cas, ce genre d'initiative donne le sourire!

Déjà lu?

Déjà lu?