© Instagram

Voyage au Kirghizistan: quand partir, que faire pour voir les meilleurs paysages?

5 septembre 2018

Tu prévois un voyage au Kirghizistan et tu ne sais pas trop par où commencer? Ne t'inquiète pas, on te donne tous les bons plans pour voir les plus beaux paysages du monde. 

Tu connais peut-être quelqu'un, ou connais quelqu'un qui connaît quelqu'un, qui est allé au Kirghizistan. Ou peut-être que tu confonds tous les pays qui terminent en "stan"? Ou tout simplement que tu ne sais pas faire la différence entre tous ces pays? Eh bien, nous allons te parler du Kirghizistan, un pays qui peut paraître hyper lointain mais qui n'a rien pour décevoir, que du contraire! Déjà, checke la carte ci-contre pour piger où se trouve ce pays si mystérieux. La Chine, le Kazakhstan, l'Ouzbékistan et le Tadjikistan sont les pays limitrophes du Kirghizistan.

Mini carte d'identité du Kirghizistan

Si tu as l'impression que le Kirghizistan n'est qu'un ensemble de plaines et montagnes et peu de grandes villes, tu as raison. Car pour te donner une idée, le pays, qui fait 199.951 km² n'est peuplé que d'un peu plus de 6 millions de personnes. Autrement dit, la densité de population du Kirghizistan est de 30 habitants au km². Autant te dire que tu ne vas pas croiser grand monde, en tout cas pas dans la montagne.

Mais d'abord, quand partir au Kirghizistan?

Quelle est la meilleure période en termes de climat pour aller parcourir les montagnes de ce pays oriental? En gros, c'est un pays où il y a des hivers très rudes et il peut y faire très chaud en été, surtout dans le sud. Mais à partir du mois de mai jusqu'en septembre, tu peux aisément faire à peu près tout ce que tu veux car le climat est favorable. Et c'est clair que si tu prévois d'aller en montagne (et on te le conseille vivement), il vaut mieux y aller l'été.

Au niveau de l'affluence touristique, ce qui est bien, c'est que tu es vraiment tranquille. Tu ne dois même pas vraiment en tenir compte en fait, car ce n'est pas encore une destination très prisée. Mais on fait quand même bien de préciser "encore", car de plus en plus de personnes sont tentées de se faire un giga voyage au Kirghizistan.

Avion et détails pratiques

Ça c'est bien sûr la meilleure nouvelle de cet article: le prix de l'avion! Car pour faire Bruxelles - Bichkek (la capitale du Kirghizistan), tu devras payer maximum 380 euros et encore, tu peux t'en sortir pour 350 euros si tu réserves bien à l'avance. Sache qu'il y a d'office une escale à faire, et qu'au total, tu devrais en avoir pour 10 heures de voyage. L'escale se fait via Istanbul, Dubaï, Kiev ou Moscou. Good to know aussi, il y a 6 heures de décalage horaire avec Bruxelles. Mais tu t'en fous parce que tu es en vacances.

La bonne nouvelle, c'est que tu n'as pas besoin de visa particulier pour aller au Kirghizistan ni de vaccins d'ailleurs, sauf les vaccins "traditionnels". Par là, on entend le tétanos, la polio et les hépatites A et B. Et si tu veux éviter les problèmes intestinaux, veille à ne boire que l'eau en bouteille, ou avoir des bons entérol avec toi. Alors même si c'est un voyage qu'il faut bien préparer, on peut quand même imaginer que le Kirghizistan soit une destination en mode last minute. La seule chose dont tu as quand même besoin, c'est un passeport dont la date est valide, ta carte d'identité ne suffit pas.

Au niveau du budget, évidemment tout dépend toujours de ce que tu entreprends comme voyage. Mais sache qu'en moyenne, il faut que tu prévois plus ou moins 35 euros par jour tout compris une fois que tu es sur place. Cela comprend, ta nourriture, les déplacements et ton logement. En ce qui concerne les activités, il n'y en a pas des masses, et celles que tu feras ne devraient pas te coûter les yeux de la tête. Encore un point positif pour ce pays!

Ok, peut-être pas le premier truc auquel tu penses, mais en général on est quand même content de le savoir: les prises sont-elles les mêmes qu'en Belgique? La réponse est oui! Donc pas besoin d'emporter ton adaptateur que tu oublieras d'office dans quelque part.

Niveau sécurité?

On aurait envie de te dire, t'inquiète tout va bien, aucun problème! Mais quand même il faut que tu fasses un peu attention. Hormis les chauffeurs de taxi un peu trop sollicités qui s'endorment il y a deux ou trois petites choses à avoir en tête si tu vas dans ce pays.

Donc, même si le pays est très calme, le pays a quand même subi des troubles par le passé et voyager seul, ce n'est clairement pas conseillé, voire interdit, surtout en dehors des grandes villes. Dans le sud du pays à la frontière avec l'Ouzbékistan et le Tadjikistan, des incidents ne sont pas à exclure, peut-on lire sur le site de la diplomatie belge. Il peut par exemple y avoir des mines antipersonnel le long de la frontière avec l'Ouzbékistan. Ça, c'est pour ce qui est des frontières.

Maintenant, dans les villes, il faut faire un peu attention et éviter de se promener seul, surtout une fois la nuit tombée. N'hésite pas à toujours avoir une copie de ton passeport, de ta carte d'identité, on ne sait jamais. Puis on ne peut que te conseiller la pochette magique à mettre sur ta culotte avec tes papiers et tes petits sous! Au niveau des taxis, veille aussi à toujours monter à bord d'un taxi d'une compagnie reconnue.

A savoir aussi: sache qu'il est interdit de consommer de l'alcool dans les lieux publics et tu ne peux pas non plus jurer. Sous peine d'amendes plutôt sévères!

Si tu veux bénéficier d'une aide diplomatique belge (on ne sait jamais) tu peux enregistrer ton voyage sur ce site www.travellersonline.diplomatie.be.

Arriver à Bichkek

Généralement, quand on entreprend un voyage au Kirghizistan, le point de chute, c'est Bichkek. C'est la capitale du pays et de manière générale, les voyageurs n'y restent pas très longtemps. Pourtant, il y a quand même quelques trucs à faire et à voir. La ville est située dans la vallée Chui, juste au pied de la chaîne de montagnes Tien Shan. La ville fait 127 km2 et compte environ 937.000 habitants.

Historiquement, la ville de Bichkek était un lieu de passage sur la Route de la Soie. À la base la ville s'appelait Pichpek jusqu'en 1926 où les autorités soviétiques l'ont rebaptisée Frounze. C'est en 1936 que la ville, encore appelée Frounze, devient la capitale de ce qu'était encore à l'époque la République socialiste soviétique Kirghize. En 1992, le nom de la capitale devient alors Bichkek lors de la dissolution de l'Union Soviétique et la création du Kirghizistan comme État souverain.

Aujourd'hui, la ville reste très empreinte de son époque soviétique. Ses monuments, l'ambiance qui y règne sont très reconnaissables et rappellent l'époque communiste. Mais malgré cela, cette ville d'apparence un peu austère déborde de vie! C'est une ville à taille humaine avec une population très hétéroclite. C'est la ville où habitent étrangers expatriés, diplomates, humanitaires... En gros, pour donner une idée, c'est une ville où se croisent Hummers et vieilles Ladas de l'époque soviétique. Il n'est donc pas rare de croiser tantôt des "aksakals" (vieils hommes "sages" avec barbe blanche d'Asie centrale) avec leur chapeau traditionnel, les "kalpaks" et tantôt des petits jeunes habillés de manière tout à faire moderne et hyper occidentalisés. Bref, deux mots pour Bichkek en termes de population: contraste et inégalités.

Trucs à faire à Bishkek

En ce qui concerne les trucs à faire à Bichkek, il faut bien évidemment te balader dans la ville et découvrir cette architecture soviétique dont on t'a parlé plus tôt. Car toute ville commence toujours par une petite balade pour avoir plein les yeux. Il y a de nombreux parcs notamment où tu pourras aller te balader car Bichkek est une ville connue pour être l'une des capitales les plus vertes au monde.

On te conseille aussi d'aller faire un tour au Och Bazar, c'est une espèce d'énorme marché où tu pourras acheter tous tes petits souvenirs et aussi goûter aux spécialités kirghizes. Il faut par contre faire attention aux pickpockets, car c'est un spot où ils sont très nombreux. Mais rassure-toi, il te suffit d'être vigilant et surtout de profiter de l'ambiance du lieu.

Les locaux se font un plaisir de te faire goûter leurs mets les plus chelous et ils adorent voir la réaction des touristes. Conseil d'ami, si on essaye de te faire goûter un koumis, passe ton tour... même si c'est souvent difficile de refuser quand on te l'offre. Mais le koumis, c'est du lait de jument fermenté, et sérieusement, c'est vraiment pas bon. Pour les locaux, c'est une friandise, ils adorent, mais si tu tentes l'aventure, assure-toi d'avoir l'estomac bien accroché, ou fais en sorte d'avoir une poubelle tout près au cas où le goût te donnerait envie de vomir. Ceci étant dit, toujours cool de tester les trucs locaux.

Si tu restes dans la ville le temps d'une soirée, on te conseille aussi d'aller voir un ballet ou un opéra russe, c'est clairement une expérience, et ce n'est pas très très cher. Et si ce n'est pas trop ton truc, tu pourras toujours aller faire un tour le soir au parc Panfilov, le rendez-vous le soir pour manger des brochettes ou des glaces complètement immergé parmi les locaux.

Pour la suite du voyage: ce qu'il faut faire

Bichkek peut être chouette pour t'imprégner de la culture kirghize urbaine, mais c'est en t'enfonçant dans les montagnes que tu pourras réellement te rendre compte de la culture du pays. Et puis qu'on se le dise, c'est plutôt pour ses randonnées, ses yourtes et ses yaks qu'on se rend au Kirghizistan plutôt que pour ses villes. Besoin d'un guide? Tout dépend de ce que tu entreprends. Si tu pars à pieds, tu n'as pas forcément besoin d'un guide. Mais si tu entreprends par exemple des randonnées à cheval, c'est mieux d'en avoir un. Pour ce qui est du transport, le stop c'est une vraie institution dans le pays, et même pour les locaux. Tu peux le faire en toute sécurité et évidemment ça ne te coûtera rien, ce qui est plutôt cool.

Sinon tu peux aussi tenter l'aventure de la marchroutka, une espèce de bus collectif méga pratique dans cette région du monde. Le réseau est pas mal organisé, et c'est le truc parfait pour tester la culture musicale kirghize par exemple ou rencontrer d'autres randonneurs par.

Concrètement, ce qu'on te conseille de faire c'est de t'avancer dans les montagnes et d'aller découvrir les magnifiques paysages du Kirghizistan. Pour cela, tu peux aller à Kochkor, un grand village situé à 4 heures de Bichkek en voiture et c'est le lieu idéal comme escale pour commencer un trek dans les montagnes kirghizes. Le village compte environ 15.000 habitants et est super convivial. Un peu moins populaire que d'autres pour faire une étape avant un trek, c'est le bon plan selon nous. En plus si tu es dans le coin un samedi, tu pourras assister au bazar des animaux de Kochkor, le moment où les Kirghizes vendent et achètent leur bétail. D'autres marchés existent aussi sur lesquels vous pourrez acheter des spécialités mais peut-être aussi des choses qu'il vous manque pour vos excursions de montagne.

Randonner et voir les lacs magnifiques

En partant de Kochkor, tu peux entreprendre une magnifique randonnée jusqu'au lac Song Kol. C'est sans doute le lieu le plus touristique du pays, et c'est en le voyant que tu t'en rendras compte parce que c'est juste magnifique. Beaucoup de personnes font la randonnée à cheval mais vous pouvez aussi le faire à pied.

En arrivant au lac Song Kol, que verras-tu? Déjà, tu seras à 3.000 mètres d'altitude et tu auras devant toi un lac translucide entouré de montagnes enneigées, de yourtes, et de chevaux qui galopent en liberté. Bref, le portrait est plutôt sexy non? Alors même si c'est l'endroit le plus "touristique" (entre guillemets, parce qu'on ne peut pas encore vraiment parler de tourisme de masse au Kirghizistan) tu pourras trouver un endroit calme si tu t'éloignes un peu du campement principal, Baltai-Aral. Il y a en effet d'autres yourtes installées le long du lac où tu pourras aussi loger.

Dormir dans une yourte

Généralement, le campement se compose d'une yourte avec une famille qui met deux ou trois autre yourtes à disposition pour les touristes. À première vue, celles-ci paient pas de mine, mais quand tu pénètres à l'intérieur, tu peux parfois être surpris! Coussins, couvertures, matelas et parfois même un petit poêle pourraient t'attendre à l'intérieur. Fais juste gaffe au super chaï qu'on t'apportera en guise de bienvenue... il vaut mieux être prévenu!

Mais pour le logement, tu ne dois pas trop t'inquiéter, car il y a des guesthouse un peu partout et c'est très facile de t'organiser avec le CBT (Kyrgyz Community Based Tourism Association) sur place.

Tu peux également faire la randonnée à pieds en passant par Kilemche, un petit village sympa où faire une halte. La randonnée jusqu'au lac Song Kol est plutôt facile, donc si tu t'en fais pour ta condition physique, sache que le terrain est ok si tu es débutant. Et comme à cheval, le spectacle que tu vivras sera incroyable à chaque instant. Les vallées que tu traverseras seront plus vertes les unes que les autres et te donneront l'impression de traverser des scènes de film tellement ce sera magique. Tu croiseras aussi pas mal de Kirghizes qui installent leur campement ou sont en transhumance. Une fois que tu auras les yourtes de Kilemche en visuel, tu auras l'impression que c'est le paradis.

Mais si tu veux étudier un peu les différents trajets, tu peux te rendre sur ce site, qui reprend plusieurs itinéraires.

Camping sauvage?

Évidemment, il faut se poser la question de la tente au milieu des plaines. Car tu ne rencontreras pas toujours un village sur ta route, et le camping sauvage, ça fait partie d'un voyage au Kirghizistan. Mais que faut-il savoir?

En gros, pas grand chose, tout le monde le fait et c'est plutôt safe. En général, il faut juste essayer de se poser à l'écart des routes et ne pas camper près des grandes villes. Mais comme ici, on parle de poser ta tente au beau milieu d'une plaine, ça va.

Bokonbayevo et les éleveurs d'aigles chasseurs

Si tu ne le savais pas encore, sache qu'en Asie centrale la chasse est un peu particulière. En effet, les locaux élèvent des aigles pour la chasse.

Et c'est à Bokonbayevo que tu pourras découvrir ce métier incroyable d'éleveur d'aigles. Franchement, c'est un peu cliché à faire, mais c'est quand même vraiment impressionnant. Tu pourras notamment avoir ta petite photo avec un aigle sur le bras ou encore assister à une chasse de lapin, moyennant une compensation financière (2000 SOM, plus ou moins 24 euros).

Sache qu'un aigle comme tu en verras au Kirghizistan est capable de ramener bien plus gros qu'un "simple" lapin, car il peut choper des marmottes, des renards, des coyotes et même des loups! Les éleveurs choisissent eux-mêmes leurs faucons et vont les chercher dans les nids quand ils sont encore tout petits pour les apprivoiser. C'est vraiment impressionnant de voir la relation entre l'éleveur et l'aigle. Franchement on te recommande l'expérience! À part cette activité, le village de Bokonbayevo n'est pas hyper intéressant, good to know aussi.

Le canyon de Skazka

Situé à 3 heures de marche de Bokonbayevo, tu ne peux pas passer à côté de cet endroit incroyable. Le canyon de Shazka, c'est un peu comme le Far West kirghize et c'est carrément splendide. Devant toi se dressera un tableau orangé, un relief et des couleurs magnifiques.

Surnommé le Canyon du conte de fée, tu pourras facilement t'y promener sans croiser trop de monde, car cet endroit est encore assez préservé des touristes et pas encore très connu. Bref, tu dois voir de tes yeux ce dédale de collines et montagnes ocres si tu vas au Kirghizistan, c'est un vrai must see!

Karakol

Karakol, est un peu le point de départ pour partir à la découverte d'autres merveilles. De là, tu pourras accéder à Altyn-Arashan ou encore à Jetu-Öghüz. Ce qui est bien c'est que les sentiers de randonnées qui mènent à ces deux curiosités sont très clairs et ne laissent pas trop de place au doute, du coup, tu peux vraiment te permettre de le faire sans guide.

Mais si tu n'es pas trop à l'aise, ne t'inquiète pas car à Karakol, il y a quelques agences qui seront là pour t'aider à organiser la suite de ton voyage. Niveau logement aussi, pas de problème, les habitants toujours aussi accueillants t'offriront le gîte sans problème.

Jeti-Öghüz

C'est un des endroits iconiques du pays, une espèce de formation rocheuse que l'on appelle les "sept bœufs". Tu te croirais limite au grand canyon, car la pierre y est aussi rouge. Et c'est vraiment magnifique quand tu vois les contrastes avec le reste du paysage verdoyant tout autour. Bref, si il y a une photo que tu dois, prendre c'est celle-là!

Altyn-Arashan et ses bains thermaux

En général, voici ce que les voyageurs font comme randonnée: ils partent donc de Ket-Öghüz après avoir pris leur petite photo, ensuite ils vont au lac Ala-köl, continuent ensuite vers Altyn Arashan et reviennent ensuite à Karakol. Cela fait plus ou moins une randonnée de trois jours.

Mais clairement Altyn-Arashan c'est un truc à faire absolument! En te renseignant un peu, il faut que tu arrives à Ak-Suu et de là, tu as une randonnée à faire de 4 heures de marche pour arriver dans les bains thermaux d'Altyn-Arashan. Sur place tu as le choix. Les habitants ont aménagé des bains dans des cabanes dans le village même, mais sinon, il y a mieux: les bains en pleine nature. Ce sont 8 petits bains situés le long de la rivière Arashan et c'est définitivement un coup de cœur!

Le lac Issyk Kul

Une des merveilles de ce monde, ce lac est le plus deuxième plus grand lac de montagne derrière le lac Titicaca situé entre le Pérou et la Bolivie.

C'est un peu le Lac de Garde local en somme, beaucoup de Russes viennent y passer des vacances en famille par exemple. Et il faut l'avouer, si tu y vas en été, ça te fera du bien de te poser au soleil sur la plage après toutes tes randonnées.

Mais surtout, tu vas juste en prendre plein les yeux, tellement c'est magnifique... Parce qu'on te parlait du lac de Garde, m'enfin faut quand même imaginer le truc avec... ben personne! Pas de monde, et c'est ça le bonheur du Kirghizistan.

Petit conseil de dernière minute

On n'y pense pas beaucoup car on a l'habitude de toujours payer partout avec notre carte de banque, mais n'hésite pas à faire le plein de cash quand tu en as l'occasion. En effet, il y a peu de guichets qui acceptent les cartes étrangères. Donc, si tu trouves un distributeur où ta carte fonctionne, n'hésite pas!

Plus de voyages?

Déjà lu?