© Lil Pump

Ce drôle de clip de Kanye West et Lil Pump est arrivé en tête des tendances sur YouTube

10 septembre 2018

Kanye West et Lil Pump vêtus comme des personnages sortis du jeu vidéo Roblox qui répètent "You're such a fucking hoe, I love It" devant une immense Adele Givens, c'est essentiellement ce qui constitue le clip de "I love It". Et il explose le compteur de vues.

Au delà du refrain qui signifie "tu es tellement une grosse salope, j'adore ça", ce morceau de 2 minutes interroge: que voulaient dire ces rappeurs minuscules devant Adele Givens? Postée vendredi sur YouTube, la vidéo est actuellement numéro 1 des tendances en Belgique et en Grande-Bretagne et elle dépasse tranquillement les 36 millions de vues.

En intro, Adele Givens déclare:

'Cause you know in the old days
They couldn't say the shit they wanted to say
They had to fake orgasms and shit
We can tell niggas today:
"Hey, I wanna cum, mothafucka!”

En français, cela donne:

"Parce que tu sais dans le bon vieux temps
Elles ne pouvaient pas dire toute la merde qu'elles voulaient
Elles devaient simuler des orgasmes et toute cette merde
Nous pouvons dire aux Niggas aujourd'hui:
"Hey, je veux jouir, mothafucka!""

Kanye et le porno

Dans ce clip, Kanye et Lil Pump semblent vouloir dénoncer - à leur manière - ces hommes qui s'énervent de voir des femmes parler ouvertement d'espérer avoir un orgasme. Les deux rappeurs ont des looks de personnages sortis du jeu vidéo pour ado Roblox, comparaison confirmée par un tweet de Kanye. Une façon d'indiquer que les hommes ne sont que marionnettes virtuelles guidées par leurs pulsions?

Le site Genius relève que cette musique et son clip ont été débutés lors des Pornhub Awards, à Los Angeles (USA). Kanye était co-directeur créatif de l’événement et c'est ce qui aurait mené à la création de cette capsule aux sonorités cochonnes.

Pour info: lors d'une interview, le présentateur Jimmy Kimmel a demandé à Kanye si le fait d'avoir des filles avait changé son attitude envers les femmes. Ce à quoi l'auteur de Yeezus a répondu: "Non, je regarde encore Pornhub". L'entreprise pornographique lui a offert un abonnement premium à vie en remerciement pour son geste.

En conclusion, on peut dire que ce clip cristallise les préoccupations qui englobent les rapports qu'entretiennent les trois artistes avec la pornographie et la sexualité. Et si ça cartonne autant, c'est sans doute parce que le public se retrouve dans ces questions.

Déjà lu?

Déjà lu?