Mediapart publie le Manifeste "Pour l'accueil des migrants" signés par 150 intellectuels, militants et artistes

26 septembre 2018

Pour lutter contre la progression de l'extrême-droite et l'utilisation des migrants comme bouc-émissaire, les rédactions de Regards, Politis et Mediapart se sont associées pour lancer le Manifeste "Pour l’accueil des migrants". Ce dernier a été signé par 150 intellectuels, artistes, militants associatifs, syndicalistes et personnalités de la société civile.

"Nous ne l’acceptons pas. Les racines des maux contemporains ne sont pas dans le déplacement des êtres humains mais dans le règne illimité de la concurrence et de la gouvernance, dans le primat de la finance et dans la surdité des technocraties", écrivent les signataires du manifeste publié ce mercredi 25 septembre.

"Nous, intellectuels, créateurs, militants associatifs, syndicalistes et citoyens avant tout, affirmons que nous ne courberons pas la tête".

Ce nous, c'est entre autre les rédactions des journaux français Regards, Politis et Mediapart. Suivies par 150 signataires issus du monde artistique, intellectuel et associatif. Leur but est d'alerter sur le danger de la montée des partis d'extrême droite qui sont parvenus à hisser la haine anti-migrants au rang des préoccupations premières de nombreux Européens.

"Stupide rationnellement"

"Dans les décennies qui viennent, les migrations s’étendront, volontaires ou contraintes. Elles toucheront nos rivages et notre propre pays, comme aujourd’hui, aura ses expatriés. Les réfugiés poussés par les guerres et les catastrophes climatiques seront plus nombreux. Que va-t-on faire? Continuer de fermer les frontières et laisser les plus pauvres accueillir les très pauvres? C’est indigne moralement et stupide rationnellement", poursuit le manifeste.

Le manifeste sort alors que la France, l'Espagne et le Portugal peinent à trouver des solutions pour accueillir les 58 migrants à bord du bateau Aquarius et que le gouvernement belge souhaite construire de nouveaux centres fermés pour les migrants.

Le manifeste a également été publié sur la plateforme de pétition Change. En moins d'une heure, la pétition a déjà récolté quasiment 500 signatures. Et cela ne fait qu'augmenter. Signe que nombreux sont ceux qui, comme Mediapart et les autres signataires, pensent qu'il ne faut pas faire "à l’extrême droite le cadeau de laisser croire qu’elle pose de bonnes questions."

Déjà lu?

Déjà lu?