© Getty Images

Khabib Nurmagomedov a vaincu Conor McGregor, mais c'est après le combat que l'enfer s'est déchaîné

7 octobre 2018

Khabib Nurmagomedov a vaillamment défendu son titre de poids léger. À la fin du quatrième round, Nurmagomedov, toujours invaincu, a forcé Conor McGregor à abandonner. Malgré le battage médiatique autour du combat, le plus surprenant est arrivé après. Khabib a attaqué un coéquipier de McGregor et peu de temps après, un membre de la Team Khabib a sauté dans le ring pour s'en prendre à McGregor.

Avec Ferguson contre Pettis, le public pensait avoir déjà assisté au spectacle de la nuit. Les deux se sont affrontés pendant deux rounds jusqu'à ce que l'arbitre arrête le combat car Pettis s'était brisé la main droite en filant un coup. Mais même si Ferguson vs. Pettis était le co-événement principal de l'UFC 229, tout le monde était venu pour un combat: Khabib contre McGregor. Et cette bagarre n'a pas déçu.

Boa constrictor

Ceux qui s'attendaient à voir Conor Mc Gregor gérer le combat dès le début ont été déçu. Khabib Nurmagomedov s'est lancé dans le fight avec une énergie furieuse. Il a immédiatement envoyé son adversaire à terre et l'a étranglé comme un boa constrictor. McGregor, qui utilise principalement des techniques de boxe, n'a réussi à placer des coups qu'à la fin du premier round.

Au deuxième round, l'impensable est arrivé. Khabib a a envoyé une énorme droite qui a fait chanceler McGregor. Il en a directement profité pour sauter sur l'Irlandais et utiliser ce dans quoi il excelle: la lutte au sol. McGregor a reçu une volée impressionnante de coups, mais l'arbitre l'a laissé continuer. McGregor est parvenu à se relever, difficilement, mais il y est parvenu.

La boxe de Khabib

Le McGregor fanfaron qui en faisait des caisses lors des conférences de presse faisait soudainement moins le malin. Et pour le coup, c'est Khabib qui causait sur le ring. McGregor a ri, mais il a ri jaune.

Conor, qui est toujours le premier à attaquer au début des deux premiers rounds, a laissé le Russe nettement plus frais entamer le troisième round. Khabib a alors roué de coup le pauvre Irlandais qui décidément n'allait vraiment plus très fort. Son œil gauche était quasiment fermé à la fin du troisième round même s'il avait plus moins géré cette troisième passe.

L'enfer se déchaîne

Au quatrième round, Khabib a réussi à ramener le combat vers son terrain favori: la lutte. Il a rapidement envoyé McGregor au tapis et il lui a fait la fameuse technique du "ground and pound". Il s'est mis à frapper l'Irlandais avec ses poings et ses coudes alors que celui-ci se trouvait au sol. Lorsque Khabib a empoigné McGregor, il s'est montré impitoyable et l'a étouffé jusqu'à ce que McGregor tape sur le sol pour demander grâce.

Khabib a ainsi remporté son 27ème combat d'affilée et reste jusqu'ici invaincu. Mais c'est alors que l'enfer s'est déchaîné: dès la fin du combat, Khabib, furieux, a sauté par-dessus le mur de la cage pour assaillir un coéquipier de McGregor. Les nombreux agents de sécurité ont fait leur travail, mais dans ce tumulte, un coéquipier de Khabib a également sauté dans l'octogone et a donné plusieurs coups sérieux à McGregor.

Pas de championship belt pour Khabib

Khabib a continué à provoquer McGregor car le Russe en voulait plus. De retour sur le ring, il a continué à haranguer les Irlandais. Le double champion Daniel Cormier, un ami de Khabib, a même dû monter sur le ring pour le calmer. McGregor a été emmené dans les coulisses sous une intense surveillance et peu de temps après, Khabib a connu une glorieuse frustration. Le patron de l'UFC, Dana White, a refusé de lui donner sa ceinture de champion par peur de provoquer des émeutes.

Une fin en queue de poisson pour ce qui devait être le plus grand combat de l'histoire de l'UFC. L'attitude de Khabib et de son coéquipier auront sans doute d'autres conséquences. À suivre ...

Voir les images de la confusion après le combat

© Getty Images

Sur Instagram, McGregor a posté: "Je serai de retour."

Déjà lu?

Déjà lu?