© iStock

La dernière campagne de Gaia contre l'abattage sans étourdissement ne fait pas l'unanimité

8 octobre 2018

L'association de défense des droits des animaux Gaia est en pleine campagne. Elle milite en effet pour l'étourdissement du bétail avant l'abattage. Elle demande en effet aux responsables politiques de lever l'exception qui touche les rites religieux. Malheureusement, le dernier post Facebook concernant cette campagne ne fait pas l'unanimité. 

Voilà maintenant quelques mois que l'association Gaia demande aux responsables politiques de mettre un terme à l'exception prévue dans la loi qui stipule que tout animal devant être abattu doit être étourdi au préalable à moins qu'un rite religieux soit invoqué. Dans le cadre des élections communales et provinciales qui se tiendront le 14 octobre prochain, l'association a consulté 14 partis politiques bruxellois pour connaître leur position sur ce dossier. En effet, la Wallonie et la Flandre ont toutes les deux adopté l'interdiction absolue de l'abattage sans étourdissement l'an dernier. Tout cela entrera en vigueur dès le 1er janvier en Flandre et le 1er septembre 2019 en Wallonie. À Bruxelles par contre, toujours rien et cela agace Gaia qui aimerait que la région de la capitale imite les deux autres.

GAIA a donc publié les résultats de cette consultation sur sa page Facebook au moyen d'une infographie (voir ci-dessous). L'association dresse ainsi la liste des partis pour l'étourdissement du bétail avant l'abattage ainsi que les partis contre. En légende de l'infographie, GAIA demande si les partis contre méritent encore la voix des électeurs. Là où ça coince, c'est que dans la liste des partis pour, on retrouve le Vlaams Belang.

Voici tout d'abord le post Facebook en question

Sous cette publication, on retrouve des commentaires surpris. On reproche en effet à Gaia d'inciter les gens à voter pour un parti d'extrême droite. "Heu le VB qui est pour l’étourdissement des animaux ne mérite aucune voix, c'est un parti d'extrême droite, franchement Gaia, vous déconnez sec là" écrit une dame dans l'espace commentaires et elle n'est pas la seule à faire ce genre de remarque. Beaucoup pensent que Gaia est en train de se décrédibiliser, elle et la cause qu'elle défend.

Quelques minutes plus tard, l'association s'est défendue, toujours dans l'espace commentaires: "Pour qu'il n'y ait pas d'équivoque : GAIA n'incite personne à voter pour tel ou tel parti. Et certainement pas pour des partis racistes ou xénophobes. Historiquement, nous avons été la première organisation à arracher la question de l'abattage sans étourdissement à l'extrême-droite" écrit l'association avant d'ajouter que cette campagne est faite pour "secouer les consciences." Elle explique que "l'affiche est le résultat d'une simple question, posée de la même manière aux présidents des partis bruxellois. Le constat est glaçant" et qu'elle "assume pleinement sa communication".

Dans tous les cas, on remarque que beaucoup de personnes regrettent que Gaia politise ce débat. En effet, certaines personnes dans les commentaires pensent que certains partis se disent favorables à l'étourdissement simplement pour attirer de nouveaux électeurs ou, dans le cas du Vlaamse Belang, pour stigmatiser certaines communautés.

Ecolo réagit

Dans la liste des partis contre l'étourdissement, on retrouve Ecolo. Zakia Khattabi, la co-présidente du parti, a réagi indignée à cette campagne de l'association de défense des droits des animaux. En commentaires de l'affiche, elle écrit: "Outre que ce tract est MENSONGER c'est Gaia qui montre son vrai visage, en appelant à voter VB !" Ensuite, sur sa page Facebook, elle s'est exprimée plus longuement. Elle insiste sur le fait que la proposition de loi de Gaia n'était pas assez complète et précise pour s'exprimer favorablement.

"Nous pensons que le bien-être animal vaut mieux qu'une campagne aussi simpliste" écrit-elle avant de développer. "Ecolo a répondu à Gaia en insistant sur le fait que la complexité de cette question ne pouvait se résumer à un choix binaire (...) Ecolo a répondu à Gaia en insistant sur le fait que la complexité de cette question ne pouvait se résumer à un choix binaire. Pour Ecolo, une mesure se limitant à l’interdiction pure et simple de l’abattage sans étourdissement est symbolique, insuffisante et contre-productive par rapport à notre volonté de réduire de manière concrète et structurelle les souffrances infligées aux animaux."

On peut ensuite lire divers arguments défendant la position des verts que tu peux lire ci-dessous. Pour conclure, Khattabi rappelle que "Ecolo poursuivra son combat en faveur du respect des animaux parce qu’il est au cœur de ses valeurs et de son projet politique."

Voici le réaction de la co-présidente d'Ecolo

Ce qui est sûr, c'est qu'importe l'issue du scrutin dimanche, ce débat et cette lutte de Gaia continuera à Bruxelles

Déjà lu?

Déjà lu?