© epa

L'une des pires attaques antisémites aux États-Unis fait onze morts

28 octobre 2018

Une fusillade a fait onze morts dans une synagogue à Pittsburgh aux États-Unis, ce samedi 27 octobre . Six personnes ont également été blessées. L’agresseur a été arrêté par la police après avoir échangé des coups de feu. L'homme de 46 ans était motivé par une haine antisémite.

"Tous les juifs doivent mourir", a crié Robert Bowers lorsqu'il a fait irruption samedi matin dans la synagogue Tree of Life (l'Arbre de vie) à Pittsburgh, aux États-Unis. Il a ensuite ouvert le feu sur les fidèles réunis pour le Shabbat, faisant onze morts et six blessés, dont quatre officiers de police. Après un échange de tirs nourri, l'homme, blessé, a été désarmé, arrêté et envoyé à l'hôpital sous bonne garde.

29 chefs d'accusation ont été déposés à son encontre, dont l'utilisation d'une arme à feu dans l'intention de commettre un meurtre. Les procureurs fédéraux ont déclaré qu'ils déposeraient également des accusations de crime de haine et que le suspect pourrait encourir la peine de mort. "Cette attaque antisémite diabolique est un assaut contre l’humanité", a déclaré le président des États-Unis Donald Trump sur Twitter. "Nous devrons tous oeuvrer ensemble pour extraire le poison de l'antisémitisme de notre monde. Nous devons nous unir pour vaincre la haine."

Antisémitisme et climat de haine

Jonathan Greenblatt, président de la Ligue anti-diffamation (ADL), une organisation non gouvernementale juive qui lutte contre l'antisémitisme, s'est dit "dévasté" par cette nouvelle. "Nous pensons que c'est l'attaque la plus meurtrière contre la communauté juive de l'histoire des Etats-Unis", a-t-il déclaré dans un communiqué.

C'est la 294ème fusillade de masse qui survient aux États-Unis sur les 300 jours de l'année 2018 qui se sont déjà écoulés. Elle survient alors que le pays est traversé par un climat de haine particulièrement intense. Mercredi, un homme blanc a abattu deux Afro-Américains après qu'on lui ait refusé l'entrée dans une église noire. Vendredi, un homme qui avait envoyé des bombes aux Démocrates et à CNN a été arrêté. Il avait également envoyé un colis piégé à George Soros, un multimilliardaire juif qui est fréquemment la cible d'attaques antisémites sur les réseaux sociaux et chez les politiciens (notamment en Hongrie).

Cette attaque a entraîné des réactions de la part de nombreuses instances internationales. L'ONU, l'Allemagne, le Canada et Israël ont ainsi dénoncé cette attaque meurtrière. "J'ai le cœur brisé devant l'attaque meurtrière perpétrée aujourd'hui contre une synagogue de Pittsburgh", a déclaré le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu.

Déjà lu?

Déjà lu?