© istock

En moins de 50 ans, les espèces sauvages ont diminué de 60% dans le monde

30 octobre 2018

Dans son rapport bisannuel Living Planet, le Fonds mondial pour la nature (WWF) conclut que 60% des espèces animales sauvages de notre planète ont disparu depuis 1970. La progression de l'agriculture et la surpêche sont les plus grandes menaces. Le braconnage, la construction d'infrastructures, la pollution et les changements climatiques ont également un sérieux impact sur les espèces animales.

Les groupes d'animaux sauvages sous les tropiques et dans les zones d'eau douce sont les plus touchés. Dans les marais, les rivières et les deltas, la diminution été de 83%, principalement en raison de la construction de barrages, de projets agricoles et de la pollution. Sous les tropiques d'Amérique du Sud et d'Amérique centrale, les espèces ont diminué jusqu'à 89%. Selon le WWF, depuis 1970, 20% de la forêt amazonienne a également disparu.

Le nombre d'éléphants de forêt vivant en Afrique centrale a diminué de 60% au cours des huit dernières années. La mise en place d'aires protégées et la protection des espèces sont des éléments cruciaux pour leur survie, déclare l'organisation. "Si nous sommes la cause de la perte de la nature, nous pouvons également inverser la tendance, qui exige des choix durables en matière d'alimentation, d'énergie et de matières premières. Chacun peut y contribuer à sa manière."

L’organisation de protection de la nature considère que les mesures classiques de conservation de la nature, telles que la création d’aires protégées et la protection des espèces, sont essentielles. Par exemple, le nombre de baleines à bosse, de pandas géant et de gorilles de montagne est en augmentation.

Lire le rapport complet ICI.

Déjà lu?

Déjà lu?