La NASA et l'ESA ont filmé la première vidéo en 8K depuis l'espace, et c'est particulièrement émouvant

3 novembre 2018

La NASA et l'Agence spatiale européenne ont collaboré pour nous proposer une vidéo de très haute qualité sur les astronautes de la Station spatiale internationale. Cette vidéo est émouvante à double titre. 

Difficile de l'observer depuis ton smartphone, mais la vidéo ci-dessus qui montre des astronautes de la Station spatiale internationale a été réalisée à l'aide d'une caméra Helium 8K. Ce qui veut dire que sa qualité est en ultra haute définition. Il s'agit tout simplement d'une première depuis l'espace.

La Terre, c'est beau!

Cette caméra a été livrée à l'ISS en avril dernier grâce à la mission SpaceX. On y voit les astronautes dans leur quotidien et leur travail, le tout agrémenté de superbes points de vue de notre belle planète bleue, assurément le plus beau bureau du monde.

La musique faisant le reste, une certaine émotion nous traverse l'âme à la vision de la vidéo. D'abord parce que vu de là haut, on se rend compte de la chance que l'on a de vivre sur cette magnifique Terre. Elle qui est mise à mal par une espèce invasive - nous - comme le démontraient récemment le dernier rapport du Giec sur le climat et celui de la WWF sur le génocide animal.

Ensuite, car cette même espèce invasive, capable de choses extraordinaires, pourrait vivre ses derniers instants dans ladite Station spatiale internationale (ISS), en tout cas dans un futur proche. Le récent accident de Soyouz a remis en cause notre capacité d'approvisionnement humain vers la station. Car elle est la seule fusée actuellement opérationnelle à pouvoir faire le lien entre la Terre et l'ISS. Or, on ne peut plus utiliser le lanceur tant qu'on n’aura pas compris les raisons de l'accident survenu le 11 octobre dernier.

L'ISS en danger?

Pour l'heure, trois astronautes circulent encore à quelque 400 km d'altitude dans l'espace. Ils devront peut-être se débrouiller seuls. Pour ce faire, il existe un vaisseau Soyouz MS-09 arrimé à la station. Mais sa durée de vie ne dépasse pas 7 mois à cause de ses batteries. Le temps presse donc.

D'autant que la relève américaine n'est pas prête. Le programme de la navette spatiale américaine a été arrêté en 2011, suite à l'explosion de la navette Columbia en 2003. Et Boeing et SpaceX, qui ont été choisis par la Nasa pour développer les programmes suivants, ne devraient pas être prêts avant juin et août 2019. Pne pense aussi à la fusée chinoise Shenzhou, mais elle n'est pas compatible avec la Station spatiale internationale.

Tout dépend donc des Russes. Le Soyouz accroché à l'ISS doit partir au plus tard pour la fin décembre (il est arrivé le 6 juin). Les astronautes pourraient prolonger leur séjour dans la station mais laisser des êtres humains sans canot de sauvetage n'est pas une option.

Reste donc le programme Soyouz présent sur Terre. Le lanceur, utilisé 1800 fois, a une excellente réputation tout comme le vaisseau (139e vol). La Russie n'a d'ailleurs plus perdu de cosmonautes depuis 1971. Mais le récent accident au décollage du 11 octobre dernier, ainsi que la découverte d'une fuite sur le vaisseau arrimé à la Station, depuis réparé, viennent tout remettre en cause.

Universel

Les dernières nouvelles sont toutefois rassurantes et un nouveau vol habité pourrait intervenir en décembre prochain, a annoncé l'Agence spatiale russe Roskosmos. Sans quoi, la Station internationale aurait dû être abandonnée alors qu'elle est occupée continuellement depuis l'an 2000. C’eut été un énorme camouflet pour les agences spatiales. L'ISS, c'est plus de 100 milliards d'investissements cumulés.

Si beaucoup remettent en cause son efficacité, voire son utilité, la Station spatiale internationale a cette capacité à rassembler les humains autour d'une seule et même cause, loin des préoccupations quotidiennes et souvent futiles. L'ISS, c'est un formidable outil pour rêver d'universel. Ce qui n'est pas du luxe en ce moment.

Déjà lu?

Déjà lu?