Matt Shea, à l'extrême-droite de la photo

© Matt Shea

L'Armée sainte devrait tuer ceux qui ne respectent pas les commandements bibliques, estime cet élu américain

4 novembre 2018

Un élu républicain est au coeur d'une grosse polémique à Washington actuellement. En cause, ses propos trash pro-armes, anti-avortement et en faveur d'un croisade d'un type tout nouveau. Il se fonde sur la Bible pour justifier la guerre et estime que les non-croyants devraient être châtiés.

Matt Shea est mal depuis quelques jours. Ce parlementaire américain a expliqué dans une vidéo sur Facebook la semaine dernière qu'il avait distribué à certains de ses partisans un manifeste de quatre pages intitulé "Fondements bibliques de la guerre". Dans ce document, il décrivait notamment comment une "Armée sainte" devrait tuer des gens qui bafouent la loi biblique.

Shea a depuis tenté d'apaiser les critiques en revenant sur ses propos et en niant l'existence d'un appel à la guerre dans son discours. "Suggérer que des notes concernant une série de sermons bibliques d'il y a plusieurs années, seraient un "manifeste" appelant à des tueries de masse est une stratégie ridicule conçue (...) pour faire dérailler mes services à cette communauté et à ce pays", écrit-il sur Facebook .

Anti-avortement et anti-gay

Il semblerait toutefois que le document en question, qui date de plusieurs années, porte bien de nombreuses incitations à la haine, comme le soulignent les médias Times of Israel et The Guardian. En plus de ses condamnations de l'avortement et des mariages gays, le représentant de l'état avait également écrit "S'ils ne cèdent pas, tuez tous les hommes."

Pour Shea, ces critiques n'ont qu'un seul but: détruire sa réputation à quelques jours seulement des élections de mi-mandat. Le législateur dénonce une sorte de cabale visant à ce que son élection pour un sixième mandat à la Chambre des représentants, où il siège depuis 2008, soit un échec. Alors que les États-Unis ont connu leur 306ème fusillade de masse samedi, et une fusillade à caractère anti-sémite une semaine plus tôt, ce genre de discours pro-armes et appelant à la guerre religieuse sont très mal accueillis.

Matt Shea se défend d'être antisémite, raciste ou "nationaliste blanc". Son programme n'est en tout cas pas explicitement en faveur d'une violence contre les non-blancs et les non-croyants. Par contre, il est ouvertement pro-armes, pro-vie, contre les pilules d'avortement et contre les mariages qui ne sont pas traditionnels. Soit des mariages entre des hommes et des femmes. Est-ce une forme de "Sharia chrétienne", comme certains le nomment, que cet homme cherche à imposer dans son pays? En tout cas, pour le magazine Rolling Stone, ça y ressemble fort.

Déjà lu?

Déjà lu?